Un papillon

 

 

papillon dans rideaux chambre

 

Ce matin, je « faisais » notre chambre, fenêtres grandes ouvertes comme chaque jour.

Le lit, les poussières, du rangement.

J’ai refermé les fenêtres et j’ai tiré les rideaux.

Il était là, dans un creux, ailes repliées.

J’ai pensé que je ne l’avais pas vu avant, qu’il était mort, accroché comme cela arrive souvent, mais je n’ai pas voulu le
toucher au cas où.

J’ai bougé le rideau et gracieusement il a déplié ses ailes.

Comme à mon habitude, je me suis mise à lui parler. Il fallait bien que je lui explique que la saison était passée pour lui,
que maintenant il faisait froid, mais qu’aujourd’hui il devrait en profiter pour regagner un endroit plus propice, le temps s’étant réchauffé. 

J’ai, à nouveau tendu le rideau. Je l’ai posé sur le haut de la fenêtre mais le papillon a refusé de partir.

J’ai rentré le rideau délicatement, refermé la fenêtre, tiré le rideau, suis descendue, ai pris mon appareil photos, suis
remontée et d’une main j’ai tendu le rideau pour le voir et ne pas être gênée par la clarté du ciel et, de l’autre main, j’ai pris la photo.

J’ai laisé le rideau reprendre sa place. Le papillon est toujours blotti dans le même creux.

L’année 2013 est arrivée. Nous l’avons fêtée. Déjà le lundi 7.

Comme souvent, ce petit article est resté dans l’ordinateur. J’y ai pensé en voyant le papillon posé sur le bord d’un
tableau.


5 réflexions au sujet de « Un papillon »

  1. Bonsoir la miss…. Un survivant dans une bonne planque !!  C’est le même que j’ai encore au jardin l’été car ils se font rares….. J’imagine la scène… lui parlant, ben oui qui lui dira
    que sa place est au dehors !  Merci pour ce billet pimprenelle… fée des papillons ! Bises8 pour ton histoire touchante…. JB 

Les commentaires sont fermés.