Saint Valentin

 

Dômi, nous avait demandé une lettre pour la Saint Valentin, avec des mots imposés. J’ai encore dû oublier d’envoyer.

clin d’œil, chaussette, sucette, réfléchir, velours, mèche de cheveux, bonbons, gratitude.

Souviens-toi de mon premier clin d’œil. C’était la première fois que nous nous rencontrions. Tu avais mis une chaussette rouge et une chaussette jaune ! On peut dire que les chaussettes étaient assorties, à quoi, je n’ai jamais pu le découvrir. Cela nous a permis de faire connaissance

Rappelle-toi de cette première sucette que tu m’as fait découvrir. Je n’étais pas spécialement nonne, mais … comme j’avais été surprise !

Tu as toujours, ou presque, été en retard. En ai-je passé du temps à t’attendre (c’est moi, parait-il qui te fais attendre maintenant). Ca m’a donné le temps de réfléchir. Réfléchir … tu parles ! On ne réfléchit pas quand on aime. On se laisse avoir par surprise, pour le plaisir.

Tu jouais sur du velours. Il y avait longtemps déjà que tu savais que je serais à toi.

Toi et ta mèche de cheveux que je faisais exprès de mettre en bataille. Bien sûr que je le savais que tu n’aimais pas cela, mais je crois bien que j’en aurais ronronné de plaisir.

Tu as été un amoureux, un mari, un amant ardent. Normal, je t’ai aussi attendu près d’un brasero pour me réchauffer, mais lorsque je me suis retrouvée dans tes bras, je peux te dire que je n’avais plus froid.

C’est vrai que les années ont passé, que notre amour dure toujours malgré la vie qui nous a marqués. Tu as été là, patient, attentif. La gratitude s’est mêlée à mon amour.

M’offriras-tu des bonbons cette année ? Car, comme le disait le grand Jacques Brel, les fleurs, c’est périssable.

 

17 réflexions au sujet de « Saint Valentin »

    • Oui, on peut dire qu’il m’a fait attendre. Lorsque ce n’était pas lui, c’était le bateau !
      Sais-tu que je suis toujours, ou presque, prête. Je fais simplement quelque chose pour m’occuper en attendant !!! 🙄
      Mais non, je ne suis pas tête en l’air. C’est une réputation qu’on me fait ! 😉
      Bises4 Jill

  1. Très belle lettre, Jill a raison, vous étiez faits l’un pour l’autre, c’est certain. 🙂

    Je te laisse ici l’adresse de ma messagerie si tu ne l’as plus… pour envoyer ton texte et le dessin, ne t’en fais pas pour la mise en page.

    Gros bisous et douce fin de semaine.

    • Nous avons fait en sorte que cela dure. Tu sais très bien qu’il faut savoir se parler pour qu’un couple « tienne ».
      J’étais prête à te dire : l’amour ne s’use pas si l’on s’en sert.
      J’ai noté ton adresse.
      Plein de bisous Quichottine.

  2. Une lettre qui ne laisse pas indifférente, j’ai même ri au brasero et à la chaleur qu’il procure…
    Deux êtres qui s’aiment, très beau.

    Beau weekend et bisous d’EvaJoe

    • Et ça c’est vrai ! C’était au début de notre mariage et j’ai attendu sur les quais, dans la nuit, avec les dockers autour d’un brasero.
      Qu’est-ce que j’ai pu attendre dans ma vie !
      Bon weekend à toi aussi.
      Bisous EvaJoe

  3. 🙁 tu as oublié la lettre et c’est dommage car elle set fort belle mais dans l’histoire c’est que tu n’as jamais oublié ton amoureux et c’est le plus important !
    je t’embrasse et te souhaite une heureuse semaine avec ton z’amoureux

    • Et jamais oublié de le rejoindre non plus. Je crois n’avoir manqué qu’une ou deux fois à l’appel pour cause de maladie chez les enfants.
      Mon aîné disait qu’il me fallait un équilibre.
      Je pars au jardin le rejoindre mon amoureux !
      Je vais voir si mes petites Saint Antoine sont bonnes à repiquer en godets.
      Tiens, je me régale déjà.
      Amicalement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.