Récoltes

ma-pimprenelle-qui-n-est-pas-blanche.1JPG 

Comme tous les ans, je suis dans  les pommes.

En ce moment le jardin prend ses allures d’automne.

Je cueille au fur et à mesure les tomates qui commencent à « tourner ». Je ne les laisse plus rougir sur le pied car avec la pluie, elles éclatent. Dommage, elles étaient si bonnes. Bon, d’accord, elles sont toujours bonnes, mais le plaisir n’est plus le même.

En tous cas, la maison sent la tomate aujourd’hui, comme d’autres jours. Les bocaux sont faits, maintenant, je congèle.

Hep, Passion, je me suis amusée à faire ta sauce en morceaux et je crois que nous aimons mieux que lorsque je la passe. Quand je dis « ta sauce », c’est à cause des morceaux, sinon je me demande comment était la tienne, vu que la mienne change à chaque fois que j’en fais !

Les cornichons se terminent.

Je prends, encore, mes pommes de terre pied par pied. C’est une race qui peut rester en terre jusqu’à … je ne sais pas trop.

Je continue à prendre les plus grosses betteraves. Nous en mangeons et le reste … hop, congélateur.

Les haricots verts, cette année, n’ont pas voulu pousser vraiment chez moi. Pourtant ils ont été arrosés et arrosés.

Les petits pois sont terminés depuis longtemps.

Les carottes, je les laisse toujours le plus longtemps possible car à la cave, elles ne se gardent plus aussi bien. C’est aussi parce que je ne fais plus les efforts d’avant. Je ne rentre plus de la sciure pour les stocker dedans.

Les navets sont … parfaits. Rarement je les réussis aussi bien. Ils sont de bonne taille, bien blancs, pas forts du tout. Un régal. Enfin, pour moi car monsieur … N’empêche, il en mange dans la soupe qu’il trouve très bonne.

Quant aux poireaux ! L’année leur a été très favorable, enfin, pour le moment.

Je vois que je suis en train de faire l’inventaire de mon jardin. Stop ! Je ne vais pas continuer à détailler, non !

J’avais commencé en septembre. Je finalise en janvier. Pour celles et ceux qui ne me connaissent pas : c’est tout moi.

Heureusement que je n’avais pas mis un point final !

Les poireaux sont devenus une catastrophe. Enfin, il ne faut pas exagérer. Pour moi, une catastrophe quand même.

Je le savais et j’aurais dû me méfier. Je suis, parfois, un peu trop optimiste.

Je me disais, avec ce temps, la mouche n’est pas venue au printemps donc, pas de problèmes.

Tu parles ! Lorsque je l’ai vue, il était trop tard pour mettre une protection.

Résultat : des poireaux minés. On peut les manger, mais quel travail pour les débarrasser des larves. Voilà à quoi je passe du temps au lieu d’écrire.

Oui mais … ils sont tellement bons.

Au printemps je n’attendrai pas, je mettrai la protection et je recommencerai en août.

Ca, c’était l’année dernière !!!

🙄 Croyez-vous que j’aie honte ?  Honte de quoi ? de retrouver depuis un moment des articles écrits depuis … je dirai : un temps certain !

Cette année, je l’ai fait ! J’ai protégé mes poireaux et ça marche !

Oui, oui … ne rigolez pas, ceux qui sont à côté et qui ne sont pas protégés ont l’air de se porter comme des charmes.  

Deux années complètement différentes. Je vous montrerai mon jardin à la fin juin. C’était une catastrophe.

11 réflexions au sujet de « Récoltes »

  1. Au moins comme ça tu te remémore plus facilement l’évolution d’une année à l’autre…rire. Mais si ceux non protégé se porte bien alors pourquoi t’as protégé???? Hâte de voir le jardin Bisous

    • Parce que cette année ne ressemble pas à l’année dernière et que la mouche n’a pas pondu au même moment. N’importe comment, l’automne n’est pas arrivé !
      Attends, il faut que je mette mes photos dans l’ordinateur ! Et surtout, que j’y pense.
      Bisous

  2. Bonjour pimprenelle, les années se suivent et ne se ressemblent pas en culture, même pour le fermier, au potager c’est pareil… la météo a son mot à dire et les bestioles aussi ! Bref… on récolte du beau et du moins beau… bio en tous cas, je suppose, pas de produits chimiques ! Allez sur ce la bonne soirée, bises4 merci…

  3. Ma copine qui a toujours un potager formidable, a, cette année beaucoup moins de bons résultats… trop de pluie au printemps et plus du tout depuis fin juin!!! pas la peine de te dire que ce n’est pas les meilleures conditions pour remplir les paniers!
    Bon, le jour s’est levé maintenant, oh! à peine, mais Onsen a fini son petit tour matinal (je le lâche quand je me lève (4 h aujourd’hui)
    —((sinon, je n’aurais pas de temps pour le blog)) —vient de revenir en quémandant bruyamment sa gamelle!!!
    Les plantes m’appellent, le chat aussi, le mari heureusement dort jusqu’à, au moins huit heures…. mais quelquefois je me demande si je ne suis pas « l’esclave » de tout ce joli monde!!!! 😆 🙄
    Bonne journée à toi

    • Si tu veux, je peux t’envoyer la pluie, seulement je t’envoie aussi la fraîcheur ! C’est cela chez nous, lorsque la pluie s’installe un peu, la température descend vite.
      Bien sûre, que tu es l’esclave, mais tu aimes cela aussi !
      Bon après-midi

  4. Très agréable d’imaginer ton grand potager ! Non vraiment cette année n’est pas super pour les légumes et pourtant nous ne manquons pas de soleil chez moi mais les bestioles sont là, les tomates sont plus petites et rougissent difficilement !! pas facile de prévoir n’est ce pas ??
    Bisous et bonne journée à toi

    • Le temps est ce qu’il est … chaque fois différent. Il faut bien faire avec. Ça fait un peut râler parce que c’est du travail mais bon … ce n’est pas le métier.
      Bon après-midi Marie.

  5. Tu as beaucoup de légumes! Mon jardin est affreux cette année;je ne m’en suis pas trop occupée et il n’est pas content! J’essaierai de me rattraper l’an prochain .
    C’est du travail mais c’est passionnant. Bonne journée

  6. Hum! Qu’importe le moment où le texte est écrit..Il faut dire qu’au départ je me suis bien faites avoir. J’étais persuadée que c’était maintenant, il y avait bien automne qui m’avait chiffonnée mais je pensais que tu nous taquinais vu que parfois le temps frôle l’automne tant il est pourris…Mais la chaleur revient vite. En tous les cas tu m’as l’air d’avoir un beau jardin. Celui de mon mari périclite d’années en années je me demande si cela ne vient pas de la terre. Pour l’instant seules les tomates essaient de faire bonne figure, bien qu’elles soient fort petites elles essayent de rougir. Les courgettes pourrissent sur place, bref une vraie calamité…

    Et oui je me suis lancée dans le défi de Renée, il faut dire qu’une fois que j’ai écrit deux polars j’ai la tête pauvre..Rire…Plus beaucoup d’idées…

    Belle fin de journée et gros bisous d’EvaJoe

  7. N’importe comment le jardin n’est pas terrible cette année. Je crois que question fruits ce sera la cata. C’est comme ça !
    Il n’arrive plus à faire pousser ton mari ? La terre … mais avant c’était la même. Tu veux dire qu’elle devient pauvre ?
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.