Pélagie … une drôle de suite.

Vous demandiez une suite à :

Le soir du 7 juillet, il faisait tellement bon.

Je suis sortie.

Je vais essayer de vous la raconter. Vous ne me connaissez pas encore.

 

 

Moi, on m’appelle Pélagie.

Oui, je sais, c’est un drôle de nom pour une chatte mais c’est Lui qui l’a voulu. Tout cela parce que je suis arrivée dans Leur maison le jour de la Sainte Pélagie et que, comme Ils deviennent un peu vieux, ce sera plus facile pour qu’Ils se souviennent exactement du jour.

Je sais, vous allez dire que je ne peux pas vous parler de Chipie et pourtant, si vous saviez …

Souvenez-vous de son frère qu’Ils appelaient Vagabond et qu’Ils avaient fini par nommer Titi.

Lorsque Chipie n’est pas revenue, Il a beaucoup sifflé car, lorsqu’Il la sifflait comme pour un chien, elle arrivait.

Ils l’ont cherchée un peu partout. Ce n’était pas difficile, le village n’est pas grand et elle avait fait son domaine juste autour de la maison, là où elle suivait Titi. Ils savaient. Mais peut-être ne savaient Ils pas tout.

Ils ont parlé de sa disparition.

Quand ils ont compris qu’elle ne reviendrait pas, Ils ont pensé à plein de choses : l’accident, mais on leur en aurait parlé. Une bagarre, mais c’est tellement rare que les animaux arrivent à se tuer. Elle a pensé fouine.

Ils ont été bien malheureux, c’est qu’elle prenait sa place dans la maison.

Les jours ont passé, Titi, ne venait plus dans le jardin, même pas quémander un petit truc à manger.

Et puis, un jour Ils l’ont vu arriver…

A leur grande surprise, ce n’était plus Titi, c’était Titie ! Le ventre s’était arrondi. Elle est revenue régulièrement, mais toujours sans se laisser approcher.

N’empêche, elle venait manger. Je le sais, elle me l’a dit.

Nous sommes nés. Nous étions quatre.

Elle nous a emmenés dans Leur jardin.

Il faisait beau, le soleil était là.

Elle est restée avec nous sur le tas de bois au fond du jardin et un jour, elle m’a portée dans le sous-sol de leur maison. Et elle est repartie. Je n’ai pas pu la suivre.

Elle est revenue le lendemain mais elle est repartie sans moi. 

 

24 réflexions au sujet de « Pélagie … une drôle de suite. »

    • C’est l’histoire des chats de campagne. Tu sais, ceux qui vivent enfermés dans une maison si bonne soit-elle, n’ont pas ce que j’appelle la vraie vie. Alors oui, parfois, il y a une disparition. Même s’ils ont leur indépendance, ils vivent très près de nous.
      Je fais à Pélagie une caresse supplémentaire de ta part.
      Merci Marie.
      Bonne soirée

  1. Bonsoir la miss, chose qui arrive, disparition, nous avons connu avec une chatte de gouttière, partie se balader, jamais rentrée ! A la campagne vous avez de quoi adopter je pense en chat errant… que Pélagie soit comblée chez vous… bises 4

    • nvier 2021 à 18 h 53 min
      Surtout que la ferme du bas du pays, la ferme du château, a des chats, nourris mais pas stérilisés, pour les rongeurs.
      C’est mieux que les poisons mais comme la ferme est en bord de route et que les chats traversent …
      Pélagie nous fait tourner chèvre !
      Bises4 Jill

  2. Donc si je comprend tout Chipie a engrosser titi qui est en fait femelle et qui a déposé ces petit chez vous? Si c’est pas ça m’étonne pas je me perd complètement là! Bisous bisous

    • Surtout que la ferme du bas du pays, la ferme du château, a des chats, nourris mais pas stérilisés, pour les rongeurs.
      C’est mieux que les poisons mais comme la ferme est en bord de route et que les chats traversent …
      Pélagie nous fait tourner chèvre !
      Bises4 Jill

  3. La disparition de Chipie est triste parce qu’on se pose toujurs un tas de question. Et donc peut être que c’est elle qui a montré le chemin à Pélagie 🙂 pour que vous soyez moins triste ! bises et reste bien au chaud 🙂

    • Va savoir, j’aime bien penser ce genre de chose. En tous cas, sa soeur, elle, connait toujours le chemin de la maison.
      Comme il ne fait pas trop chaud en ce moment et qu’elle dit avoir un peu faim, elle arrive au sous-sol.
      Nous ne sommes pas sortis aujourd’hui et ça me manque.
      Bonne soirée Eglantine
      Bises

  4. Une vraie vie de chat ou de chatte plutôt… Cela me fait penser à un chat qu’une de mes tantes avait appelé Ferdinand et qui se révéla être une chatte qui passait son temps à se faire draguer par tous les matous du voisinage… Quelle guigne certaine nuit !!!!

    • Voilà ! Je souris largement car certaines nuits … ne sont pas toujours très calmes à la campagne.
      J’avoue que je n’aimerais pas voir arriver la Titie à chaque fois qu’elle aura des petits.
      Bonne soirée ABC

  5. Voilà ! Je souris largement car certaines nuits … ne sont pas toujours très calmes à la campagne.
    J’avoue que je n’aimerais pas voir arriver la Titie à chaque fois qu’elle aura des petits.
    Bonne soirée ABC

  6. Une disparition qui a du bien vous peiner , heureusement qu’il y a eu ce cadeau avec Pélagie . Pour le sexe des chats c’est souvent bien difficile de se prononcer quand ils sont petits , on se trompe régulièrement . Titi est devenue Titie avec des petits assez rapidement si je comprends bien .
    Bonne soirée
    Bises

    • Elle était tellement douce, attachante, à l’écoute de tout ce que nous disions, mais c’est la vie, leur vie et la nôtre.
      Oui, le sexe … ici on dit si trois couleurs, c’est une chatte. Encore faut-il bien distinguer les trois couleurs parfois.
      Bien sûr que Titi est devenu Titie et je pense que ses petits sont nés peut-être un peu après sa première année. On ne peut toujours pas l’approcher de trop près.
      Bon week-end Jazzy.
      Profite de la neige car je pense que tu en as. Peut-être pourrons nous enfoncer nos pas. Pour le moment elle tombe petite et tient.

  7. Bonjour Pimprenelle,

    Une vraie vie de chat en somme. Ne dit-on pas que c’est nous qui vivons chez eux? Ils sont très indépendants contrairement aux chiens. Alors, ils arrivent, s’installent, se font aimer et puis un jour… ils reprennent leur chemin, à leur envie.
    Une histoire très touchante Pimprenelle
    Merci
    🙂

    • Que oui, nous vivons chez eux. Chez nous ils ont toujours eu la porte ouverte. Chipie est la deuxième à avoir disparu. Curieux … un mâle magnifique, très câlin et elle aussi très câline.
      Il y a la suite.
      Bonne fin d’après-midi Martine

  8. AH! enfin, tu donnes la suite de cette histoire que j’avais imaginé plus triste encore. Tant qu’on ne sais pas exactement ce qui s’est passé, un espoir demeure…….
    Je souris en pensant à ton Mr qui sifflait pour le retour au bercail… c’est ainsi que Onsen connait les horaires où il doit rentrer ou mes inquiétudes ! On dit souvent que Onsen est un « chat-chien »
    Quant au surnom de « Titi », c’est ce que m’agace chez mon Mr, qui rebaptise Onsen comme ça. Ah la la , je râle !!! (Titi, c’était l’oiseau chez « gros Minet »)
    Malgré le fait que la suite de cette histoire m’intéressait au plus au point, je n’osais pas te demander …. pour ne pas raviver la peine (je pensais vraiment à l’accident)et puis quand tu as annoncé la venue de Pélagie, j’ai pensé que peut-être Chipie était morte en mettant bas, les petits (de son «  »frère «  »(( rire))et que tu aurais adopté la petite reine « en devenir  »
    Contente que tu ais enfin écrit; la vie continue avec cette petite Pélagie!
    Donc de bonnes nouvelles ce matin!!!!!!
    ici la campagne est blanche de gelée. il fait très froid (pour nous)
    As-tu de la neige…? la météo montre ta région « ensevelie ». Quelle chance!
    Je t’embrasse très amicalement

    • Titi parce qu’ici les derniers garçons d’une fratrie étaient nommés ainsi. Et puis, pour nous parce que cela nous fait penser au titi parisien.
      Monsieur sifflait aussi Nini pour la faire rentrer. Cela ne devait pas avoir le même son que pour le chien!
      Bien sûr, j’aurai de quoi faire encore une suite. Un vrai numéro celle-ci. Pas de tout repos ! Je dis au dernier petit-fils que c’est de sa faute et il rigole tout ce qu’il sait.
      Je rentre du collège et je n’ai pas senti cette grosse fatigue malgré que les filles étaient très toniques elles aussi.
      Samedi soir, il a neigé. C’était fin et ça tenait bien. Dimanche matin, la neige a fondu au soleil.
      Amicalement.
      Bises Passion

  9. Entre rêve et réalité, je vois que tout est bien réel… et c’est une très belle histoire.
    Merci, Pimprenelle.
    Gros bisous et douce journée.

    • Réel oui. On avait seulement rêvé que cela durerait avec elle comme avec Nini, surtout qu’elle était tirée d’affaire question santé.
      Gros bisous Quichottine.
      Tu ne vas quand même pas arrêter le blog. Des malfaisants il y en a partout et c’est une honte de faire ça. Ils ne doivent pas avoir d’idées.

  10. Pélagie a remplacé Chipie ; ce n’est pas pareil mais au fil du temps elle va prendre sa place . On s’attache aux animaux et leur disparition surtout mystérieuse cause du chagrin .
    J’espère que Pélagie aura une belle et longue vie près de vous deux. Bise
    PS. non ce n’est pas mon chien;c’est celui de ma voisine

    • Rien à voir avec Chipie. Chipie était calme, sauf lorsqu’elle retrouvait « son frère ». Pélagie est plus que tonique, c’est une bombe, sauf quand elle dort. Et encore, elle rêve beaucoup.
      Ta voisine a un beau chien qi doit être très agréable. Bon gardien ?
      Bonne fin d’après-midi Fanfan.
      Bise

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.