ORPEA

On a beaucoup entendu parler de ces maisons de retraite depuis un moment.

Cela m’a rappelé une racontée particulière, même très particulière pour nous. Pour nous et pas que, car je crois qu’elle a marqué une partie du personnel présent ce jour là.

Nous sommes allées plusieurs fois conter dans une maison de retraite ORPEA. 

Nous n’étions plus débutantes lorsque l’évènement s’est produit, heureusement.  Je suis allée rechercher la date avant de faire ce petit article, c’était en 2003 et c’était la première fois que nous y allions.

Nous avions été surprise de trouver porte close car à la maison de retraite près de chez nous, les résidents sortaient s’il le désiraient lorsque cela leur était possible physiquement. Mais là, nous étions en ville.

Personne ne savait ce qu’était une racontée et les personnes qui venaient écouter étaient divisées en deux parties sur une grande longueur. C’est vrai que la pièce ne permettait pas tellement autre chose.

Bref, nous étions trois pour les contes. Un conte, deux contes et notre amie commence son histoire : La dernière dent. Vous savez celle qu’on peut avoir contre une personne, même aimée. N’allez pas croire, c’est très amusant.

Nous qui avions déjà conté étions placées en retrait derrière elle.

Les résidents suivaient l’histoire et, même pour certains riaient, quand d’un seul coup … juste sur le bord de l’allée centrale, une dame a glissé tout doucement de sa chaise et est tombée.

Elle a été entourée tout de suite par du personnel soignant, les secours sont arrivés mais sans succès, elle était morte.

Tout le monde nous a dit : elle vous écoutait et elle souriait, elle a eu une belle mort.

25 réflexions au sujet de « ORPEA »

  1. Cela arrive subitement, oui, parfois. Mais une chose est sûre, grâce à vous, elle est partie avec le sourire. Une consolation pour vous en remercîment de votre beau geste de générosité envers ces personnes.
    Merci pour cela et douce soirée de ce lundi.
    Bonne semaine,
    Bises♥

    • Merci Colette.
      Maintenant, nous n’allons plus en maison de retraite pour conter car les personnes qui arrivent ne sont plus en état de nous écouter. Et c’est très bien.
      Je dis cela mais, nous allons à La Marpa qui en est une. Elle très petite et le personnel est aux petits soins et stimule beaucoup.
      Bon repas qui va arriver pour toi !
      Bises

    • Merci pour ton passage Adamante.
      Heureusement que cela arrive pour certaines personnes.
      J’avoue que, même, si cela nous a laissé un bon souvenir, je préférerais que cela ne recommence pas.
      Bon après-midi

  2. Oui cela peut arriver, cette Dame est au moins partie avec le sourire et sans beaucoup se voir partir. Mais ce qui est dans certains HEPAD et franchement scandaleux et pas qu’en France! Bisous bisous

    • Tu connais l’argent, non, le fric, celui que je n’aime pas du tout.
      Bien sûr que ce n’est pas qu’en France. Mais malheureusement cela existe et moi je suis en colère contre les familles qui ne disent rien. Elles ont attendu que sorte un livre !
      Bisous Renée

  3. Une belle mort finalement… Même si cela fait quand même un choc
    de voir cela . Je suis en train de lire le livre qui parle de ces maisons de retraite et c’est effarant de découvrir ce qu’il se passe ;bonne journée

    • Ma nièce qui avait voulu faire ce métier a connu des situations effarantes dans une maison de retraite privée. Cela l’a dégouttée et pourtant elle les aimait ses petits vieux comme elle disait.
      Bises

  4. Tu vois Pimprenelle? pourquoi j’ai beaucoup aimé la fin de l’histoire de Chaourcinette? parce que mourir heureux me semble la plus belle fin de vie que l’on peut souhaiter à ceux qu’on aime…. ou à nous même.
    Belle histoire
    Bisous

  5. Bonjour Pimprenelle,

    Quel beau départ pour cette dame! Mais quel choc pour ceux qui sont autour. Cela me fait penser à quelque chose de similaire. C’était lors d’un banquet de communion ou de mariage, je ne sais plus. Une dame riait aux éclats! Elle riait! riait! et puis paf! Elle est morte dans un éclat de rire. Puisque l’on sait que l’on doit décéder de toute façon, je trouve ces départs merveilleux.
    Douce journée à toi Pimprenelle
    😉

  6. C’est un beau départ, comme est beau aussi celui raconté par Martine.
    Merci pour ce partage, Pimprenelle.
    Je t’embrasse fort. Passe une douce journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.