Notre chien Billy

  

img024 juillet anniversaire rodolphe (2)

Voilà, c’est ainsi que Billy est entré dans notre vie. Après le refus de notre fils, il fallait bien faire bonne figure. Pourtant, c’est vrai que pour moi aussi (je dis moi car mon mari était embarqué à ce moment là), c’était dur.  Ma sœur et mon beau-frère avaient cru bien faire, mais …

Malgré tout, il a dû se sentir bien parmi nous, car il a fait tout ce qui était en son pouvoir pour se faire accepter et il faut bien avouer qu’il a réussi !

C’était un beagle, un chien de chasse. Question chasse, il connaissait, c’était inné, et n’avait pas besoin de maître pour y aller !

C’est vrai que lui aussi, comme Mimi, a été vagabond toute sa vie.

Il était vagabond mais très sociable. Lorsque Méphisto est arrivé à la maison, ils ont tout partagé : le panier et les repas.

novembre 87 bill mephisto   (2)

img039

 

img038

Contrairement à Mitsy, il ne supportait pas la voiture. C’était un vrai problème, ne serait-ce que pour faire les 13kms qui nous séparent de la ville.  Aller chez le vétérinaire était un cauchemar : pour lui mais pour nous aussi ! Lui était malade et nous nous ramassions.

Un jour que le poste de radio avait été retiré de son emplacement pour réparation, mon gros Bill n’a rien trouvé de mieux que de vomir dans le trou bien encastré !

Je crois que nous avons essayé toute la panoplie de l’époque même l’homéopathie dont il a trouvé le moyen d’avaler tout un tube. Car il était d’une gourmandise folle. Maman disait que je ne le nourrissais pas assez. Je le nourrissais tellement peu qu’il a fallu le mettre au régime et c’était un vrai casse-tête. Je me dis, là, en ce moment, qu’il avait peut-être passé une période sans tellement de nourriture, avant de nous connaître.

Je le surveillais comme le lait sur le feu surtout le dimanche soir, les éboueurs passant dans la nuit du dimanche au lundi, à l’époque.

Il suffisait d’un rien, d’une mauvaise manœuvre pour sortir la poubelle, de la famille qui repartait le soir et hop, il se carapatait. Je n’avais plus qu’à chercher dans la nuit. Au bout de quelques fois, j’ai trouvé ses endroits de prédilection : il avait repéré les poubelles qui fermaient mal et … il allait les vider.

Je n’avais plus qu’à le rentrer, prendre mon balai, ma pelle et mes gants et retourner faire le ménage !

A la ferme voisine, lorsqu’il y avait un vêlage, là aussi il fallait le surveiller de près sinon, il s’éclipsait et allait « déguster » la délivrance ! Et là, ensuite, s’il avait avalé trop vite, ça pouvait ressortir dans la maison !

J’ai failli avoir des histoires avec ma voisine d’alors. Heureusement que nous préférions la discussion à la dispute.

Il avait fait connaissance avec les animaux de la ferme, vaches, taureau, jument, poules, coqs et dindes, sans poser le moindre problème.

Les poules étaient en liberté aussi bien dans la cour de la ferme que dans la rue et derrière chez nous étant donné que je n’ai jamais connu de portes aux fermes par ici. Donc Bill gambadait joyeusement dans la basse-cour. C’était pourtant un chien de chasse. Il savait seulement qu’il n’avait pas le droit de toucher.

Une poule rousse a décidé, un jour, de couver. Ma voisine l’a installée et hop … vingt et un jours plus tard, il y a eu des poussins. Encore un peu plus tard, ma voisine a retiré la cloche en grillage qui empêchait les poussins d’aller faire connaissance avec un extérieur dangereux pour eux.  Bill, bien entendu, s’est approché puis doucement les a sentis sans intention aucune de les croquer. La poule rousse avec son instinct de mère lui a foncé dessus. Elle l’a piqué et battu avec ses ailes.

Les poussins ont grandi et sont devenus de beaux poulets roux comme leur mère.

Un jour, ma voisine est venue frapper à ma porte. Elle tenait un poulet mort dans ses mains. Bill avait frappé !

Le problème est qu’il n’y a pas eu que ce poulet. Mon chien a continué. Un jour il m’a même offert un tableau de chasse devant la maison. Sur le talus, il avait aligné trois poulets.

Tous les poulets roux de la poule rousse y sont passés !

Et nous, pendant ce temps, cherchions ce qui avait déclenché ce processus d’extermination. C’est la fermière qui pensé à ce jour où mon chien avait pris la volée de sa vie !

Ma voisine a fait cuire sa poule rousse et elle n’a plus eu de pertes de volailles.

Il a fini sa vie chez le vétérinaire. Du coup, nous avions décidé de ne  plus avoir de chien.

Et puis, et puis … il y a eu Garfield quelques années plus tard.

 

12 réflexions au sujet de « Notre chien Billy »

  1. Diantre! mais Garfield est un chat!!! 😯
    Bon; on sera là quand même!
    Un sacré coco , votre Billy… j’adore ces chiens qui ont du caractère! mais de là à ce qu’il pratique l’adage «  »la vengeance est un plat qui se mange froid??? » » AH! j’en ris encore!(ou alors , il n’aimait pas les roux)
    Par contre, connaissant bien les « rendus » de nos chers amis les bêtes, je m’abstiens de rire (quoi que le trou de la radio, quand même…….)
    Un souvenir laissé en « lettres majuscules » ton Billy
    Bon dimanche Pimprenelle

    • Mais oui ! Nous avons parfois (souvent) de drôles d’idées tous les deux ! Contrairement au chat, il a été, presque, exemplaire !
      Ah oui, tu peux le dire. Il faudrait bien plus qu’une page de blog pour écrire les souvenirs qu’il nous a laissés. Non, je dois dire la même chose des trois qui sont restés avec nous, chacun à sa manière.
      Bon dimanche à toi aussi Passion

  2. Un chasseur qui ne touche pas les animaux de la ferme alors là, il était vraiment sympa Bill…..La poule à ouvert les hostilités, c’est pas franchement de la faute de Bill en définitive dès qu’elle à été punie la preuve il a arrêter les représailles, donc il savait et comprenait tout, ils comprennent tous de toute façon…Et c’est vrai. En tous cas il avait un regard très doux, c’est sur.
    Ceux qui ont eu des chien, peuvent rarement resté sans chien ça manque trop c’est de l’amour en tonne qu’ils donnent…Mais Carfield chien ou chat? on saura plus tard…..
    J’ai toujours dit, vu mon âge, qu’après Chipie fini pour ne pas laisser un chien derrière moi mais qui sait ce que l’avenir fera….Bisoussss

  3. Ah ben pas de news d’ici… !! 👿 Bill un vagabond toute sa vie… et de là forcément quelques bêtises ! A la campagne passe encore, mais en ville… trop de dangers pour un chien errant ! Il était bon partageur en tous cas !!! Bonne nuit la miss, bises4

    • Tu sais, à la ville nous aurions certainement eu des problèmes avec lui. Il aurait peut-être fallu faire encore plus attention. Ici, il grimpait les clôtures, je dis bien grimpait car il ne sautait pas.
      Bonne nuit Jill
      Bises4
      Tu sais après la lecture chez toi, je devais partir et puis j’ai continué à lire et … nous sommes allés marcher et le soir était là. Quand je te le dis que je ne suis plus bonne à grand chose ! 😆

  4. Pas facile du tout… et pourtant.
    J’aime bien son côté accueillant.

    Ma fille a un chat qui n’aime pas non plus la voiture… rien n’y fait.
    Heureusement, il ne chasse pas. 😉

  5. Florence – Testé pour vous
    Bonjour…quelle belle histoire…si, si, j’adore…bon, j’avoue que ça n’a pas du être drôle tous les jours…tu as du piquer plus d’une colère non ? Comme par exemple lorsqu’il allait s’empiffrer dans les poubelles puis vomissait ensuite…un goinfre à l’estomac délicat 😉
    Comment vas tu ? J’espère que tu es en pleine pleine forme. Moi, ça va impec…oh comme j’ai passé de belles, excellentes journées en Allemagne, avec ma fille et mon petit-fils de 10 mois…j’ai adoré, j’ai ri, j’ai câliné…j’ai tout pris avec plein plein de plaisir 😉
    Je file sur l’article « Garfield »

  6. 😆 😉 Mais c’est exactement ce qu’il faut faire : s’imprégner de tous ces instants magiques. Un jour tu les ressortiras peut-être à ton petit fils. Il faut parfois leur faire fonctionner la mémoire à ces petits.
    Ah que oui, j’ai souvent ragé !!!
    La forme ? Tu sais il faut toujours faire « avec » passé un certain moment. Alors, je fais avec ce qui ne m’empêche pas de tomber. Oui encore et encore mais là … ouïe. Pas grave j’arrive encore à marcher !
    Bonne journée Flkorence

  7. Coucou Dame Pimprenelle !!! Sourire
    Juste un p’tit passage Amical après lecture déjà pour te dire que j’ai adoré me plonger dans l’Histoire de Billy et t’envoyer mes plus douces Pensées Affectueuses !!! Sourire Tendresse
    Mille très tendres Bisoudoux Chaleureux
    ***Tincky***

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.