Maintenant, on m’appelle Chipie

 

Bonjour à tout le monde.

J’ai très envie de partager mon aventure car c’en est une.

Je suis née dans une ferme. Maintenant, je sais même que c’était dans le poulailler d’une ferme car ma mère avait été adoptée par les poules et vivait avec elles.

Un jour, je ne sais même plus comment j’ai fait, j’ai suivi frère et sœurs. J’étais petite, toute petite.

Pourquoi sommes-nous partis ? Le fermier a dit que la petite chatte était morte et que les petits ne se laissaient pas approcher. Nous avons donc dû marauder pour trouver un peu de nourriture.

Avec eux, je me suis blottie dans le coin d’une porte-fenêtre au soleil. Qu’est-ce que c’était bon.

Avec eux, je me suis retrouvée dans un sous-sol et j’ai pu dormir tranquille.

Au matin, j‘ai eu très peur. Du bruit dans l’escalier. Une Humaine venait là tout à côté. Elle disait que je n’avais pas à avoir peur (tu parles les trois autres s’étaient déjà sauvés), qu’Elle venait s’occuper de son linge. Moi aussi je me suis sauvée.

Et puis … nous sommes revenus pour la nuit.

Nous sortions et rentrions comme nous voulions. Il y avait toujours quelque chose pour emplir notre ventre.

Sur une table,  une vieille chatte venait passer des petits moments. Un jour, elle n’a pas monté l’escalier. Ils sont venus lui parler, l’ont prise dans leurs bras et elle a disparu  avec eux. Plusieurs jours comme ça. Et puis elle n’est pas revenue.

Une de mes sœurs est morte ce jour là. Quelques jours plus tard, l’autre a disparu. Mon frère était toujours là, avec moi.

Lorsqu’Elle descendait, Elle disait, plusieurs fois : c’est moi, bonjour Tichat.

Lui aussi venait. Il ne s’occupait pas de moi. Il disait : non, c’est trop tôt, je ne pourrai pas.

Je me suis mise à tousser. Je me sauvais toujours lorsqu’Elle descendait. 

Un jour, je n’ai pas pu me sauver car il fallait sauter en zigzag et je n’avais plus la force, pourtant, je ne voulais toujours pas qu’Elle m’approche.

Au bout de presque une semaine de ce petit manège, j’avais du mal à manger. Elle est venue doucement, a posé sa main sur moi en me disant : il faut manger, il faut boire, allez fais un effort.

Je toussais de plus en plus. J’avais tellement mal que je l’ai laissée venir, me prendre dans ses bras mais j’ai eu très peur, alors Elle m’a posée sur le sol.

Ça a été encore pire lorsque j’ai vu ses pieds !

 

23 réflexions au sujet de « Maintenant, on m’appelle Chipie »

    • Je vais faire une suite, quand … le jardin prend de plus en plus de temps. Non, tout prend de plus en plus de temps ! Mais, sûr, ça viendra. Il y a tellement à dire.
      Bon week-end à toi aussi Martine

  1. Bonjour Pimprenelle… Un chatte sans maître ni stérilisée va vivre sa vie de félin sauvage, ici et là, mettant au monde des portées… pas facile de grandir dans la nature… un chat aime le douillet d’une maison ,-) Si tu as récupéré Chipie je suppose qu’elle vous a bien adopté… changement de cadre, une famille… même aux grands pieds !!! Bises4 la miss

    • Elle viendra. Mais quand, je ne sais pas. Je cours après le temps. Avant … tout allait plus vite ! Non, je ne me plains pas, c’est normal seulement si on veut faire comme avant … on est vite rattrapé !
      Excuse moi, justement, de ne pas laisser plus de commentaires chez toi.
      Bon week-end Sabine.

    • Oui, elle va bien. Pour le moment, elle attend que je rejoigne l’Homme de la maison au jardin. Si toutefois elle décide de sortir. Sinon, ce sera ce soir !
      Plein de gros bisous Quichottine.

  2. AH! cadeau de Pâques?! la belle histoire de Chipie!!! très bonne idée de l’avoir fait parler, raconter son parcours, son arrivée au juste moment, son adoption.
    J’aime beaucoup ! dommage que tu n’es pas mis sa « frimousse »… j’espère que se sera pour la suite qui viendra … bientôt.
    Onsen va un peu mieux, et souhaite la bienvenue à Chipie. Il est actuellement sur mes genoux et se lèche les pattes toutes mouillées… pas facile d’écrire dans ces conditions! mais tu sais combien nos chats sont omniprésents quand ils le veulent!!! je sais que Chipie est très bien installée maintenant et qu’elle est dans la meilleure famille qu’elle pouvait trouver….
    Plein de bisous et que cette Pâques confinée soit belle… mais surtout, surtout, prenez soin de vous

    • Sa frimousse viendra peut-être si je retrouve les gestes pour les photos ! Comme il y a longtemps que je n’en mets plus et que je ne suis pas patiente, tu le sais, avec cet engin de bonheur et de malheur … J’y pense, j’y pense.
      Pas facile d’écrire lorsqu’ils sont sur nos genoux effectivement. Pour le moment, elle qui est toute jeune, cherche à attraper la flèche et les lettres qui se promènent sur l’écran, quant au clavier, c’est un bonheur de marcher dessus en regardant l’écran.
      T’inquiète, nous prenons soin de nous. Il va quand même bien falloir que j’achète des poireaux à repiquer.
      Et chez vous, pas de marché, pas de voitures ?
      Bisous Passion.

    • Excuse moi Fanfan, j’ai complètement oublié de répondre à des commentaires.
      C’est vrai qu’elle s’est laisser apprivoiser ensuite.
      Comme chez toi, je suppose. Le confinement n’était pas vraiment du confinement, sauf pour faire les courses.
      Bonne soirée

  3. Bonjour Pimprenelle,

    Comme je te comprends. Le jardin m’appelle lui aussi. Et puis plein d’autres choses aussi.
    j’aime beaucoup cette histoire de chatte semi sauvage. Mais on sent qu’elle va finir par se laisser séduire.
    Au plaisir Pimprenelle sur d’autres partages
    😉

  4. Une bien belle histoire avec Chipie, cette chatte qui s’est laissé amadouer . J’avais recueillie Babouche dans mon jardin , sa sœur s’était fait renverser, j’avais bien essayé de la sauver en l’amenant chez le vétérinaire mais au bout de quelques jours il a fallu se rendre à l’évidence la moelle épinière était sectionnée .
    J’ai donc amené Babouche dans l’appartement , elle s’y est tres bien trouvée mais ses problèmes pulmonaires ont fini par l’emporter au bout de 10 ans .
    J’attends la suite avec impatience
    Bonne journée
    Bises

    • Merci Renée. Tu vois, je n’ai pas encore publié la suite qui est écrite. Il reste les ou la photo à mettre !
      Nous veons de rentrer, je vais aller faire un petit tour au jardin, faire une petite soupe et voilà la soirée sera avancée.
      Je vais Renée.
      Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.