l’électricité

 

 

ma pimprenelle qui n'est pas blanche.1JPG

 

 

Il était question de fils électriques chez passion.

 

Il était une fois une très belle soirée d’été.

 

L’époux, comme souvent, courait les mers !

 

C’était, il y a … Bof, quelle importance, les années passent tellement vite même quand on ne s’y attend pas.

 

Nous dirons : il y a  vingt-cinq  ans, nous étions encore à la table du dîner car l’aîné et sa moitié partaient
tard, le dimanche soir, à partir du printemps,  en raison des bouchons causés par un feu dans un village, le trafic intense en cette période de l’année ne permettant pas aux
habitants de circuler, même à pieds, dans le travers de leur village.
 

 

La nuit tombait et le fils a appuyé sur l’interrupteur.

 

Stupeur ! Il y a eu comme un drôle de bruit et plus rien. Sur le coup, nous avons pensé aux lampes. Mais les deux à la fois ?
Bien sûr que non !

 

Course jusqu’au tableau électrique. Re stupeur ! Tout
était enclenché.

 

Je dois dire que « ça bouillait dur sous la cafetière ». Celle du garçon qui se débrouillait bien en électricité, et la mienne qui
connaissait un peu aussi.

 

Mais rien, c’est rien !

 

Je vais chercher mon père qui constate mais ne voit pas plus que nous.

 

J’appelle E.D.F. qui me dépêche un technicien qui était d’astreinte. Un monsieur charmant malgré l’heure avancée.

 

Il constate et me dit qu’il faut faire venir la nacelle la panne venant bien de l’extérieur.

 

La nacelle est arrivée et les techniciens ont rafistolé en attendant le lendemain.

 

Nous avions un simple fil qui avait été posé au moment de l’électrification du village. Il arrivait du bout de notre rue et
comme notre maison est la seule de la rue rien n’avait été fait depuis.

 

Un câble a été posé.

 

A l’époque, il n’a pas été question d’enterrer le fil lors du changement. Maintenant ce serait fait.

 

C’est vrai que ce n’est pas tellement esthétique tous ces fils, mais en attendant serions-nous prêts à vivre, sans rouspéter,
sans cette fée électricité et sans eau.

 

Un peu, oui, vite nous sortons les bougies, mais nous savons que cela ne durera pas des années.

 

 La cheminée est allumée l’hiver, donc un peu de chaleur. Mais la maison a grandi avec la famille et nous avons vieilli.
Juste la cheminée pendant de longs jours, nous aurions froid c’est certain.

 

Nous ne connaîtrons pas les fils enterrés dans tout notre village. Ceux qui prendront la relève, peut-être.

 

 

 

7 réflexions au sujet de « l’électricité »

  1. Bonsoir pimprenelle !  Je suis encore ratachée par voie aérienne mais on enterre sec le vieux systhème, un jour notre tour… bonjour les travaux dans la rue !!!  Je n’aspire pas
    !  Et puis j’ai un couple de tourterelles dessus, c’est tellement charmant ce bécotage matin et soir !  Vrai que eau et électricité on ne peut plus s’en passer !  Merci à
    toi…. Bises4  

    • C’était un article de « passion » qui est venue me lire et à qui j’ai rendu une visite. Je pense qu’elle avait un petit différend avec une aminaute et du coup j’ai fait le mien d’article; J’ai osé
      !

      L’eau ici, elle vient d’une source et elle est propulsée dans les maisons grâce à l’électricité.

      Pour les tourterelles, elles n’ont pas trop besoin des fils pour se bécoter. Il y a des arbres !

      Bises4 Jill et merci.

  2. Tu ne pourrais déjà pas écrire cet article si la fée Electricité n’était pas parmi nous ! Chez nous  ça « saute » souvent ( on est en bout de ligne ) et c’est régulièrement que je descends au
    sous-sol grâce à l’éclairage de l’écran de mon téléphone portable pour aller « renclencher » le disjoncteur… Un soir, c’est arrivé à la baby-sitter ! Elle m’a téléphoné sur le champ, un peu
    trouillarde….

  3. j’aime beaoucoup ton histoire Madame la Conteuse…je t’imagine bien avec ton auditoire tu es vraiment faite pour ça…c’est tout un arft de « conter » …et de « compter » aussi avec ce qu’on a !

    bisous

  4. Bonjour Pimprenelle,

    Voilà un article réussi qui ne restera pas dans l’ordi… t’as osé et c’est bien…

    J’ai bien peur d’être classée « rétrograde et passéiste » alors qu’il n’en est rien loin de là… même si je me chauffe au bois , dans une cheminée et des poêles et des inserts… et dans une trop
    grande maison… mais tout le travail que ça implique me sert de sport pour garder la forme!!!

    Je précise que je ne remets certainement pas l’électricité en cause…(ni quelque progrés que se soit) mais seulement son acheminement… c’est n’est pas du tout la même chose !

    Quant à ta mésaventure , nous avons eu exactement la même ,panne au poteau, mais nous avons attendu 2 jours pour voir apparaitre le technicien

    Pas de différend avec personne… juste des avis parfois differents

    Bonne journée; au plaisir de le lire

    Cordialement

  5. Chez nous non plus ,les fils ne sont pas enterrés et lorsqu’on veut faire des photos,il est difficile d’éviter les fils!

    Ton histoire me rappelle une panne  arrivée aussi un dimanche.Mon compteur a brulé! Ils ont envoyé un technicien d’astreinte et ensuite lorsque le disjoncteur a été remplacé, il a regardé le
    foot à la télé avec mon mari  ! 

Les commentaires sont fermés.