Le jeudi en poésie – la personne

 

 

A l'abordage le-defi

 

 

« La personne »

 

 

Pour le jeudi en poésie.

 

ABC

 

A la barre des croqueurs de mots pour la quinzaine.

 

 

Rappelez-vous

« mon nom est

Personne »

ce film

a été le chouchou

du moment

pour un des garçons

Personne

vite dit

il est là

dans le film

bien présent

peut-être

que ce garçon

contrairement

à celui

qui dans le film

avait ce drôle de nom

souvent

se sent

transparent

comme s’il

ne comptait pas

comme s’il

n’existait pas

pourtant

bon sang

une personne

c’est important

elle est

« La Personne »

 

 

11 réflexions au sujet de « Le jeudi en poésie – la personne »

  1. Chacun, qui que nous soyons à sa personnalité, nous sommes nous, pris dans un tout mais bien présent. Même quand on dit « y’a personne ? » il y a quelqu’un. Une personne, pas personne.

    Bisous. 

  2. Bonsoir miss pimprenelle ! Et quand monsieur Personne devient quelqu’un… Tout l’monde l’admire !  Oui je m’en souviens de ce film….  Un vaste sujet pour ce jeudi poésie en somme…
    Bonne soirée à toi, bises de jill

  3. Bonjour

    Ca me rappelle, un jour mon fils regardait au dehors

    après un bruit rvient me dire

    « C’est personne qui est là »! »

    Bonne journée

    Frieda

  4. Pour répondre à ta réponse à mon commentaire, ce dont j’ai horreur ce sont ceux qui parlent à la troisième personne. « Il va bien » ou « Qu’est-ce que je lui sert » etc.

    Bisous et bonne journée.

  5. J’aime bien ce film « Mon nom est personne » , c’est un film qui peut paraître léger mais qui recèle de belle réflexion sur ce qu’est : un héros, l’Histoire, le fait d’être « médiatisé »…C’est un
    western très original.

  6. NON ! Hier soir péniblement deux gouttes sur trois assiettes pas de quoi faire rentrer les chats !  Ce jour bleu/blanc/gris sans plus… Pas gai tout ça… l’été ne démarre pas vraiment
    !  Bon W-E pimprenelle, à plus…. Bises4

  7. très sympathique le rappel de ce film et d’un personnage qui passe presque inaperçu; Un peu comme le chanteur Renaud dans « le ballon rouge » ou Johny Halliday dans  » Les Diaboliques »; Et pourtant
    quel chemin, ils ont suivi ensuite!

  8. Je n’ai pas vu ce film… mais j’associe toujours ce nom « Personne » à Nemo et Ulysse.

    Personne, c’est déjà quelqu’un.

    Tu as raison c’est important.

    Bisous et douce soirée.

Les commentaires sont fermés.