La source

 

 

 

 ob_b5781c_le-banc

Il est encore là, le banc du Fé enneigé. Peut-être le retrouverons-nous parfois.

 

Hier matin, alors que la sophrologue nous demandait de voir un petit filet d’eau ou une cascade, le Fé du banc enneigé est venu me titiller et me souffler à l’oreille : attends, un ru ou une cascade, tu n’as pas mieux ? Rappelle-toi … un jour pendant tes vacances à la campagne. Rappelle-toi … la grand-mère des vacances avait dit : nous partons pour la journée.

 Et les souvenirs ont afflué.

 Il y avait eu la préparation du panier repas qui avait été installé aux pieds de la filleule de la grand-mère. Normal, la petite fille était encore assise dans le landau bien plus pratique qu’une poussette lorsque nous partions ainsi.

 C’était la première fois, pour moi, ce grand départ d’une journée, là-bas.

 J’ai été surprise lorsque j’ai attrapé deux bouteilles à emporter. Elles étaient bien légères. Normal, elles étaient vides. Comment boire si les bouteilles sont vides ?

 Ca y est, vous y êtes ?

 A l’Etang Neuf (on disait Neu), le petit-fils de la grand-mère et moi  avons eu la mission d’aller remplir les bouteilles. Nous avons traversé une grande pâture jusqu’au petit bois avec les deux bouteilles vides. Pas difficile, dans le petit bois, nous n’avons eu qu’à suivre un chemin très étroit, entre ronces et orties.

 Il y avait le bruit de nos pas, l’air chaud au travers des feuilles des arbres, les oiseaux qui faisaient un ramdam pas possible et un petit chant d’eau. En approchant elle était là … la source.

 Il n’y avait plus qu’à remplir les deux bouteilles. Avant de les remplir nous l’avons goûtée cette eau. Je ne vous dis pas … un vrai régal. Lorsque nous avons plongé les mains dedans, elle nous a paru tellement froide, glacée même. Lorsque nous avons bu dans nos mains elle avait un goût … hum … tiens j’en ai l’eau à la bouche en écrivant.

 En revenant à l’endroit du pique-nique,  les deux bouteilles étaient tout embuées.

Comme ce soir, hier matin,  j’ai eu le plaisir de sentir à nouveau cette eau dans ma bouche. Un savoureux moment !

 

28 réflexions au sujet de « La source »

  1. Ah encore au banc pimprenelle… Enfant j’ai sauté par dessus bien des ruisseaux, attrapé triton et salamandre, mais remplir des bouteilles à l’eau de source jamais ! 😉 Merci à toi, bonne soirée, bises4

  2. de jolis souvenirs….
    Coucou, puisque j’ai été nommée a un Liebster Award et, que je dois nommé 11 participants a mon tour…… je t’ai choisi….tu est nommée. A voir demain sur mon blog
    http://envie2blog.wordpress.com/

    J’espère fortement que tu voudras bien le faire et nommé toi aussi ensuite 11 autres. Merci d’avance. Bises amicales

    • Merci de ton appréciation de conteuse puisque tu as au le goût de cette eau comme je l’ai en en parlant. Je suis certaine que toi aussi, tu connais cela, les balades en nature et l’eau à trouver.

      • Oui, je l’ai, Pimprenelle, une source qui coulait tout en haut du parc, près de la forêt interdite, non loin du kiosque de chaume où nichaient les roitelets. C’est là que je suis née à l’étrange merveille du monde, à ses secrets d’argile et de pollen, c’est là que je voyage parce que là, il y a la porte de l’imaginaire et ma grotte aux merveilles.

        • Cela j’en étais certaine et je sais que tes pas se sont glissés dans ceux de certain qui devait savoir rêver et qui a favorisé ton imaginaire.
          Ta plume que ce soit en écrit ou en dessin sait me faire rêver, parfois et souvent même en silence.

  3. Florence – Testé pour vous
    Bonjour…tu as le don de faire remonter des souvenirs…tes écrits font du bien à l’âme..si, si, je t’assure…j’aime lorsque tu racontes ces moments merveilleux, qui restent nichés dans un coin de mémoire et ressortent, comme ça, au gré d’une odeur, d’une senteur,…en fait, ces moments sont du bonheur, à l’état pur, à la source de ce que nous sommes 🙂
    En te lisant, j’imaginais la petite fille, le petit garçon, les bouteilles vides…la source claire et glaciale…ce goût d’eau fraîche…je voyais tout ça…puis la journée merveilleuse, le soleil, la campagne…les moments doux, magiques…lorsque nous vivons de tels moments, sur le coup, nous n’en mesurons pas trop la portée..puis ils reviennent et là, on se rappelle, on les revit différemment, avec tendresse, amour…
    Lorsque je t’ai lue, je me suis rappelée lorsqu’un jour nous étions en colo ma soeur, mon frère et moi…c’était en 1969…comment je peux me rappeler l’année avec précision ? Parce que cette année là, à ce moment là, l’homme a marché sur la lune…mais ça, c’est un autre souvenir.
    Nous étions donc en colo (pour 1 mois) et n’avions pas vu nos parents depuis 15 jours. Le we, visites des parents…on est parti pour la journée avec eux, nous promener, pique-niquer…et près d’une rivière on s’est tous installé…nous avons mangé, bu, on s’est baigné…L’eau était froide mais qu’importe…et ma mère nous a demandé à ma soeur et moi d’aller remplir les bouteilles en verre…à la rivière, là, juste là..à 2 pas d’où nous pique niquions…et les bouteilles embuées, l’eau fraîche, le bruit de l’eau qui coule…les rires…cette journée de 1969 🙂
    Merci d’avoir encore une fois fait remonter de superbes souvenirs…à très bientôt et passe une excellente journée…avec soleil et douceur de l’air 🙂 🙂

    • Si je fais remonter des souvenirs chez toi et tu me le dis souvent, j’aime et je continuerai !
      Un tout petit peu de soleil cet après-midi.
      Je te pense auprès de ta fille. Papotez bien et riez. C’est bon pour le bébé à venir.
      A bientôt

  4. Florence – Testé pour vous
    Bonjour…là, pendant que j’écris, Carlos est en train de faire le fou…il vient de me sauter dans le dos puis repart par bonds et saute sur Waza qui essaye de finir sa nuit…mais c’est foutu, elle le sait..il ne la laissera pas tranquille…et je te raconte pas comment c’est animé ici le matin alors qu’il fait encore nuit 🙂
    Je pars pour 8 jours..je vais rendre visite à ma fille (en Allemagne)…hé hé, le bébé arrive bientôt alors je vais voir ma fille, la rassurer (c’est son 1er et elle commence à appréhender un peu) puis nous allons faire les derniers achats, puis nous promener, discuter, rire..passer de belles belles journées 🙂
    A très bientôt et sois sage pendant mon absence…et prépare moi de la lecture hein..tu sais combien j’aime les contes..allez, je te laisse 8 jours pour m’écrire une belle histoire 🙂 🙂

    • Bah, c’est la vie des mères quelque part, quelles soient chattes ou humaines.
      J’en avais une, a première ici, qui lorsqu’elle jugeait que c’était suffisant savait se faire obéir. J’aimais la voir donner une tape même si juste après, elle faisait un câlin.
      Mon conte est en suspens. Pas le temps de m’y mettre pour le moment. J’ai commencé, c’est déjà bien, non ?

  5. J’aime beaucoup te lire, j’ai l’impression d’être à ta séance de sophrologie. Tu fais remonter en moi des sentiments doux et agréables.
    Merci pour ce tendre partage.
    Si l’envie te venait d’écrire cette lettre de Saint Valentin chez les Nuls tu peux me l’envoyer sur mon adresse mail : blog.apln@gmail.com mais sans obligation bien sûr.
    Bisous Pimprenelle.
    Domi.

    • Je m’étais dit que j’allais y réfléchir et je n’y ai pas réfléchi du tout. Mais pourquoi pas. Il suffit que cela sorte d’un coup et surtout que j’envoie de suite après.
      Hum … les séances de sophrologie, pour me les faire manquer, il faut, comme par exemple le mois prochain, que je ne sois pas là.
      Bisous Domi.

  6. Coucou Douce Conteuse qui sait ravigoter les tendres mémoires !!! Sourire
    Je me suis désaltérée de Bonheur dans tes phrases/Doux Souvenirs… Tu m’as rappelé ces nombreuses recherches entre cousins/cousines des p’tites sources perdues Cévenoles et je ne te parle même pô des moult aller/retour entre l’ancienne Magnanerie et sa Précieuse Source (Condition obligatoire pour l’achat Familial en fin 1969/début 1970) en remontant et descendant la Rivière !!! Sourire Souvenir
    Bon, je ne m’attarde pas trop car j’ai beaucoup de retard « dans mes lectures Bloguiennes »!!! Soupir
    Mille très tendres Bisoudoux
    ***Tincky***

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.