Défi N° 260 – Les deux doyennes


Pour ce défi N° 260, la capitaine Domi nous demande un petit texte parlant des deux doyennes de la coquille : M’amzelle Jeanne et Eglantine.

 

M’amzelle Jeanne, je dirai simplement que je la connais depuis peu. Enfin, peu, tout est relatif. Un jour par hasard, je l’ai croisée au détour d’un article  et j’ai aimé son écriture. J’ai aimé aussi ses souvenirs. C’est une personne attachante, charmante et bienveillante. 

M’amzelle Jeanne j’aime son pseudo qui me fait penser à une personne douce.

En ce qui concerne Eglantine dite Mère Grand, je peux en dire plus car le temps a passé sur nous deux.

J’ai fait sa connaissance par blogueuse interposée.

La plus jeune de nos conteuses m’a téléphoné un jour pour me dire : j’ai ouvert un blog, tu veux bien aller voir et me dire ce que tu en penses ? 

Je connaissais bien l’ironie de mon amie conteuse et j’ai lu des commentaires qui m’ont fait sourire, dont ceux d’Eglantine. Je trouvais des échanges entre elles deux qui me plaisaient beaucoup.

Je n’avais pas de blog et pas du tout envie d’en avoir un.

Déjà à l’époque je n’avais pas spécialement de temps à consacrer à ce genre de divertissement.

Mais … de fil en aiguille,  j’ai fini par en ouvrir un avec l’aide d’Adamante qui a été très patiente et qui ne comprenait pas pourquoi je ne réagissais pas plus vite.

Difficile à comprendre pour les gens de la ville qu’internet n’était pas du tout une priorité dans mon village et ceux d’alentour car les habitants n’étaient pas assez nombreux. Nous sommes en bout de réseau et les communications … surtout à cette époque étaient très difficiles.

J’ai fini par connaître de plus en plus Eglantine par ses écrits que j’aimais et que  j’aime toujours, beaucoup. Ses nouvelles, ses contes provençaux, ses souvenirs corses, ses recettes de cuisine … 

Un jour, elle m’a nommée Mousse au Chocolat sur la Coquille. La  coquine, elle connaissait déjà bien des choses sur moi à travers nos écrits.

Merci Eglantine d’être comme tu es sur ton blog et dans tes commentaires ou tes réponses.

Que ce soit M’amzelle Jeanne ou Eglantine, je ne me sers que de leur pseudo car il me fait penser vraiment à elles. Je trouve qu’elles ont fait un bon choix.

 

 

17 réflexions au sujet de « Défi N° 260 – Les deux doyennes »

  1. La vie sur internet est faite de rencontres aussi, des aminautes qu’on garde longtemps, dès aminautes qui ne sont que de passage, et puis il y a des affinités, de la fidélité… ! Bref, même si on se verra jamais, vu les kilomètres qui nous séparent souvent, on aime prendre des nouvelles des blogs amis et ce qui s’y fait ! Bises4 la miss ,-)

    • Je me souviens de certains articles chez toi, au début de mes visites. Que c’était drôle avec les commentaires qui se croisaient et tout le monde riait! Ca me faisait beaucoup de bien, je m’en aperçois maintenant, avec le recul.
      Si tu es en manques, je peux t’envoyer du soleil aujourd’hui, il faut en profiter.
      Bises4 Jill

  2. Bonsoir Pimprenelle,
    Que c’est bon, ce que tu écris pour nos deux Belles D’Âmes ; bravo, que de magnifiques rencontres nous faisons à travers nos blogs, en effet, et ce, peu importe la distance entre nous. On ne peut et ne pourrons nous oublier. Vive l’Internet et les blogs, hein !
    Bonne et douce soirée,
    Bisous♥

    • Tout à fait d’accord avec toi Colette.
      Malheureusement, il y en a beaucoup trop pour moi. C’est vrai qu’il y a des blogs où j’aimerais bien retourner car je n’y suis allée qu’une fois mais …
      Bonne fin de matinée.
      Bises

  3. C’est un bel article en hommage a ces deux blogueuses qui, malgré un certain retrait gardent encore un oeil sur nos élucubrations.
    Espère tu vas bien?
    Bisous douce semaine…(Petite question : Reçois tu ma news?)

    • Mais tu vois il y a un temps que je fais comme elles !
      Oui, je vais bien. Je dis toujours : j’ai les jambes qui fonctionnent, la tête, même si je déraille un peu, ça va puisque j’arrive encore à conter ! Et que je râle toujours autant !!!
      Je trouve ton fond de page très beau, mais que c’est difficile de lire dessus pour mes yeux. Mais je viens quand même.
      Bisous Renée

  4. J’aime bien cet article . Même quand tu parles des autres, on te devine, toi !
    La fin de ton billet, me permet de te répéter pourquoi moi aussi, je reste si attachée à ton pseudo … Il me parle tellement!
    Bisous Pimprenelle

  5. Je découvre ton article et j’apprécie tes mots pour honorer nos deux doyennes. J’ai rencontré l’une et côtoyé l’autre sur diverses plateformes. Elles m’ont apporté beaucoup dans ce monde pas toujours net , mais pas seulement elles 😉
    Merci pour ta participation très touchante.
    Bisous Pimprenelle

  6. Oups je découvre ton article hommage avec un retard considérable ! Même plus l’excuse d’avoir une connexion Internet en galère car j’ai maintenant la fibre et cela marche ici plutôt bien. J’aime beaucoup la façon dont tu parles d’Eglantine que tu as l’air de bien connaître. Belle fin de soirée

  7. Mais tu n’as pas à t’excuser Jeanne. Je ne suis même plus capable de lire chacune et comme toi, plus rien à voir avec la lenteur du réseau, même si parfois, encore …
    Je crois que nous faisons connaissance au travers de nos écrits, les unes et les autres.
    Eglantine … c’est juste parce que, même dans les changements de blogs, nous ne nous sommes jamais perdues de vue. Pourquoi, c’est un peu le mystère des écrits.
    Je t’ai connue, il y a déjà longtemps Jeanne, mais, souvent, j’ai besoin de beaucoup de temps à moi. Je crois que je ne te connais pas si mal que ça.
    Bon après-midi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.