Archives

Dumbo ou le sauveteur

A voir chez Adamante pour l’Herbier N°48

 

 

Tu as revêtu 

Ta grande cape de sauveteur du monde

Avec tes grandes oreilles

Tes petits yeux rieurs 

Ta langue qui se tire sous l’effort

On voit bien Dumbo

La douceur de ton geste 

Pour relever la belle tombée dans les épis de maïs

Crois-tu qu’au réveil

Elle veuille bien de toi

 

 

Tout au fond de toi

 

 

Sur la proposition N°42 d’Adamante dans l’ Herbier de poésie.

 

 

Tout au fond de toi

Blotti

A l’écoute

Mes yeux étaient fermés

Pourtant je voyais des couleurs

Du gris

Du noir

Du rouge

Un jour

Je me suis senti glisser

Je n’ai pas eu le temps de voir des couleurs

Il me fallait faire tellement d’efforts

D’un seul coup

Tout est devenu lumineux

J’étais né

Un jour qui devait être bien gris

Dans ma jeune vie

Rappelle-toi

Je t’ai demandé si je pouvais retourner

Tout au fond de toi

C’est une chose vraiment impossible

As-tu dit

Le chemin de vie

 

Dessin de Jamadrou

Proposition N° 44 pour l’herbier chez Adamante

 

Il a tracé un chemin que j’ai emprunté

C’était celui de ma vie

Il était fleuri

Il embaumait

C’était celui du printemps

Il a tracé un chemin que j’ai emprunté

Il continuait ma vie

Les fleurs s’ouvraient l’une après l’autre

Il embaumait toujours autant

et même plus qu’avant

C’était celui de l’été

Il a tracé un chemin que j’ai emprunté

Les fleurs n’étaient plus les mêmes

Pourtant elles étaient toujours là

Et embaumaient le chemin tracé

C’était celui de l’automne

Il a commencé à tracer un chemin que j’ai emprunté

Les fleurs étaient encore là

Le chemin brusquement s’est arrêté

Saison après saison

Il a tracé les chemins de ma vie

 

 

Habillé de rouge.

 

 

 Proposition N°40 d’Adamante sur une toile de Martiros Hakopian

pour l’Herbier en ¨Poésie

 

 

 

Tu as beau être gros

tout habillé de rouge

à qui veux-tu faire croire
 
que tu livres des cadeaux aux enfants
 
en cette belle nuit de Noël
 
certainement pas
 
à la petite vieille qui court devant toi
 
croyant que tu veux lui voler son sac
 
mais moi, je sais ptéranodon
 
que ta gueule grande ouverte
 
est prête à se refermer sur elle
 
pour la croquer.

 

Comment dire

 

 

 Sur une image d’Adamante pour l’herbier : proposition N° 39

 

Comment dire

comment expliquer

les années ont passé

est-ce moi qui t’appelle

est-ce toi qui vient

que le rêve soit endormi

que le rêve soit éveillé

tu es là

cheveux bouclés

flottants au vent

yeux plissés

bouche un peu narquoise

toi quoi