Archives

remerciements

 

 

 

Je suis retournée vérifier la date car je ne voulais pas faire d’impair.

 

 

Jill avait demandé si nous recevions sa newsletter.

J’ai dit oui mais je ne m’attendais absolument pas  à ce qui a suivi.

 

 

 

  

On dit… On
dit que les commentaires ont tous été chargés dans un train.

  

On dit que le wagon dans lequel ils étaient tous, a été victime d’un malentendu entre malfrats qui pensaient retenir en otage
celui rempli de cadeaux par le Père Noël, car, cette année, il y en avait tellement que le traîneau n’avait pas suffit.

 

On dit que, lorsque les policiers ont donné l’assaut, le wagon a été poussé avec une telle violence qu’il a déraillé et que tous
les commentaires se sont éparpillés dans les airs pour finir par arriver à destination, d’un seul coup, comme par magie, dans les boîtes informatiques des destinataires.

 

On dit que ceux-ci, pris sous cette avalanche ne savaient plus où donner ni des yeux, ni de la tête.

 

On dit qu’ils ont fait ce qu’ils ont pu, avec un zèle inouï.

 

On dit qu’il leur a fallu sacrifier un temps précieux et parfois même ne pas pouvoir aller au bout d’une lecture ou d’une
réponse, tellement leurs yeux et leur tête leur faisaient mal.

 

On dit que, maintenant, il va falloir laisser les experts de la police scientifique relever tous les indices nécessaires à
l’enquête et que celle-ci risque d’être longue.

 

Mais on dit aussi que les destinataires, malgré tout ce tracas, étaient bien heureux de recevoir tous ces commentaires comme des
paquets cadeaux oubliés par le Père Noël.

tir groupé !

 

 

Au début, j’ai cru être une douce rêveuse. Je me suis frottée les yeux, mais non, j’étais bien dans le réel.

 

Je ne sais pas ce qui s’est passé ni où cela s’est passé, mais cet après-midi j’ai reçu une avalanche de réponses à mes
commentaires.

 

Depuis décembre jusqu’à cette semaine, cela fait beaucoup, enfin, pour moi.

 

Je m’étais promis de retourner laisser un commentaire qui avait brutalement disparu de devant mes yeux, ce matin, mais je me
demande si je vais le faire tellement ma vue est brouillée !

 

J’ose espérer que je ne suis pas la seule dans ce cas.

 

Si cela est, je vais, je pense avoir à lire quelques articles en plus. Avec plus d’humour que dans le mien.

 

Peut-être pourrait-on en faire une histoire, commencer un peu comme Quichottine  :  On dit que…