Archive | août 2020

Maintenant on m’appelle Chipie (3)

Le lendemain, c’était pire. Lorsque j’ai voulu sauter pour me sauver, je n’ai pas pu.

J’ai donc essayé de faire comme mon frère : grimper le long d’un poteau en ciment. Tu parles, je me suis retrouvée vite fait parterre.

Là, quand ils sont venus me prendre, je n’ai pas résisté et, cette fois, j’étais dans des bras pour de bon.

Nous avons monté les escaliers et je me suis retrouvée dans une boîte. Confortable la boîte. J’ai eu un peu peur car j’ai senti que je quittais mon coin de vie. Ça faisait un drôle de bruit et ça bougeait dans un sens et dans l’autre, mais pas trop fort.

J’ai entendu des voix que je ne connaissais pas et je me suis retrouvée dans les mains d’un homme, pas désagréables du tout, qui me tâtaient, me tournaient, me retournaient, me mettaient un truc pour écouter mon intérieur et un thermomètre pour ma température (je n’ai pas aimé du tout mais il parait que c’était nécessaire). Bref, ils disent que c’est une auscultation.
Et toc, j’ai eu droit à des piqûres. Il est adroit l’homme, je n’ai pas senti !

Il a dit : revenez dans trois jours si elle est encore là.

Pourquoi donc voulait-il que je ne sois plus là ?

Un fois rentrés, ils m’ont gardée en haut. Plus le droit de descendre. N’importe comment, j’étais tellement fatiguée que je n’ai même pas essayé.

Ils voyaient tout et, si j’avais des petits besoins à faire, les bras étaient là pour me poser à un endroit particulier.

Après tout, le fauteuil au coin du feu était confortable. Je me suis laissée faire.

Je ne pouvais ne pouvais me mettre que comme vous me voyez sur la photo sinon je toussais.

Elle venait me donner un petit peu à manger et à boire. C’était difficile, je n’avais pas de force.

Cela aussi me faisait tousser.

Les trois jours ont passé et hop, on a recommencé le voyage.

Cette fois ce n’était pas un homme mais une femme. Elle a dit : ha ! c’est la petite chatte, comme si elle me connaissait.

Puis elle m’a prise et tournée et retournée et auscultée. Vous savez, comme la première fois. Et hop, encore des piqûres.

J’ai entendu : bon on verra. Si elle s’accroche, vous revenez dans huit jours.

M’accrocher à quoi, je ne sais pas mais en définitive, je n’étais pas si mal en haut.