Archive | août 2018

Filles fleurs

 

 

 

 

 

 

 

 

De chrysalide

     Elle est devenue papillon

Elle est si belle

Jeune

Radieuse

Elles sont là, tout autour

Curieuses

Pas envieuses

Elles savent qu’un jour

Ce sera leur tour

Elles ont envie de lui crier

Fais attention

Car elles ont vu l’ogre

Celui qui guette dans l’ombre

Toute fille fleur

Pour la dévorer

Pourtant

Quant à leur tour

Elles seront devenues filles fleurs

Elles auront tout oublié

Elles aussi se laisseront piéger

Même peut-être dévorer

A propos de “Maman n’a pas volé une voiture, mais …”

 

Papa riait parfois mais, la plupart du temps, il rouspétait. C’est vrai que Maman était un peu étourdie, mais je la battais haut la main sur ce plan là !

Je ne voyais ni les vitrines, ni les portes en glace d’immeubles, ni les fils entourant une pelouse. Bref, je ne devais pas voir grand-chose !

Bien sûr … à lui rien de tout cela arrivait. Il faisait attention, était réfléchi (ce qui est vrai).

N’empêche que …

Le matin, c’était lui le matinal de la famille et il se préparait son premier petit café filtre.

En Hongrie nous avions trouvé une petite cafetière une tasse que nous lui avions offerte.

Comment expliquer cette cafetière ? On mettait l’eau dans le corps, le café dans le filtre dessus. On fermait, on mettait sur le gaz et le café coulait par le bec en forme de coude.

Un jour Papa me demande s’il serait possible d’avoir un autre joint. Normal, avec du chaud le caoutchouc durcit.

Il a donc eu un nouveau joint.

Peu de temps après, il nous dit que … hum … le joint … n’a pas tenu le coup.

Là, c’est Maman qui s’est moquée et a raconté : Papa avait oublié, les deux fois, de mettre de l’eau dans la cafetière !

Pas besoin de vous faire un dessin ! Qu’est-ce que nous avons ri.