Ma rentrée est faite (suite)

 

Aujourd’hui, comme les enfants hier, j’ai repris le chemin du collège.

« Mes » quatre filles m’attendaient, car, maintenant, elles m’attendent.

Tout doucement, elles avancent, elles font des progrès et je le leur ai dit. Elles prennent un peu confiance en elles, peut-être seulement avec moi, mais ça vient et je les ai fait rire en leur disant de ne pas attendre d’avoir 75 ans pour cela.

Elles m’ont même étonnée en me disant avoir lu, un peu, pendant les vacances. Une a quand même dit que c’était la lecture obligatoire. Mais la tablette ….

Je leur avais donné quatre virelangues pour s’amuser avec et en en parlant elles se sont rendu compte que ce que je leur en avais dit était vrai : il y a toujours des sons plus difficiles que d’autres à prononcer et que c’est pour tout le monde la même chose.

Une m’a dit l’avoir fait avec sa maman.

Je commence toujours la séance par un petit conte que je ne le lis pas .

Je reprends sur quelques phrases la lecture précédente et c’est elles qui s’y collent.  C’est pour cette raison que je peux vous dire qu’elles ont fait des progrès.  

Se rendre compte que les syllabes sont encore parfois difficiles à assembler, que les verbes à la troisième personne du pluriel font « an », j’ai vraiment connu cela au premier trimestre.

C’est vrai qu’aujourd’hui, il n’y a pas eu ce problème de verbes au pluriel.

Une lisait comme une machine et à toute vitesse. Là, elle a assimilé qu’elle doit se servir de la ponctuation et comprendre ce qu’elle lit au fur et à mesure.

Pour elle aussi il faudra du temps.

Pendant le premier trimestre, une des jeunes filles a fait un petit stage au CEGPA. Je ne pensais pas la revoir mais elle est là.

Comme je ne vois pas leur professeur, je n’en sais pas plus.

Les deux qui devaient nous rejoindre une fois tous les quinze jours ont joué l’Arlésienne. Comme ils ne restent pas à la cantine, il parait que les mères trouvent que cela fait une coupure trop courte pour déjeuner.

17 réflexions au sujet de « Ma rentrée est faite (suite) »

    • Merci Adamante. C’est vrai que j’ai délaissé pas mal le blog. Je lis les articles mais je publie très peu. Chez toi … c’est encore autre chose. Tiens il faudra un message pour essayer de t’expliquer.
      Je n’oublierai pas Melle Nini.
      Que ton année se fasse avec plus de hauts que de bas.

  1. Bonsoir pimprenelle, ah la confiance en soi tout un cheminement pour certains, il y a des timides pour qui c’est plus dur de se confronter au autres, complexe d’infériorité qu’il vaut mieux soigner vite… Sur ce il y a tjs les bonnes et les moins bonnes surprises, 😉 bon les parents choisissent, que faire d’autre ! Bonne continuation la miss, bises4

    • La confiance … je l’ai eue, je l’ai perdue surtout pour conter. Tous le disent ; conter, s’est se mettre en danger. Mais que c’est bon.
      Oui, les parents font un choix mais là aussi j’ai envie de râler !
      Bises4 Jill

  2. Bonjour Pimprenelle

    Donner l’envie de lire est parfois plus difficile qu’on le pense…. Pourtant c’est par là que la culture commence
    Tu t’es attelée à une belle tâche .
    Très belle journée … ici le gris s’en va doucement et quelques trouées de ciel bleu font du bien au moral
    J’ai décidé de me sortir du nid cet après midi, et même si je n’ai besoin de rien, je vais voir les soldes (au plus près) question de se divertir la tête!
    Bisous Pimprenelle

    • Combien de fois ai(je entendu ma belle-mère dire qu’on peut faire ce qu’on veut d’un peuple sans culture. J’adhère complètement à cette idée.
      Un gros brouillard ce matin et, sur la route, si je dis un bouchon de brouillard, tu vois ce que je veux dire. Heureusement, je ne conduisais pas.
      Alors, ces soldes ?
      Bisous Passion

  3. C’est très beau ce que tu fais pour ces jeunes. Même si tu ne pouvais en intéresser qu’une seule, ce serait un grain semé, ce serait déjà merveilleux. Si je le pouvais, j’aimerais faire comme toi.
    Bises

    • Mais j’espère bien que les quatre se sortiront de cet apprentissage raté et qu’elles vont prendre du plaisir.
      Bien sûr que tu peux. Pas besoin de diplôme. En plus tu es conteur comme moi je suis conteuse, alors … pourquoi pas. Il y a juste à trouver le petit truc qui fera que. Par contre pour entrer dans une école l’Association Lire et Faire Lire t’ouvre les porte plus facilement.
      Je suis certaine que si je leur donne une de tes fables ça marchera.
      Bonne soirée Alain.

  4. C’est gratifiant de voir les progrès des gamines , pour toi. Je pense que ele enfants ont tous des possibilités; il suffit de les motiver .
    C’est dommage que tu n’aies pas de contact avec la prof de français au moins , pour savoir si dans leur travail scolaire, elle voit une amélioration. Bonne continuation

    • De les motiver et de leur faire prendre un peu de confiance en eux.
      Oui, c’est dommage. J’attends. Je me dis qu’elle ne voit pas encore suffisamment de progrès.
      On ne se rend pas compte avec nos enfants car l’apprentissage de la lecture se fait au fur et à mesure de l’âge qui avance mais quand tu les prends au collège pour commencer pour une et pratiquement pour les autres là tu vois qu’il faut du temps. C’est complètement différent.
      J’ai dit, hier, à la surveillante : j’aimerais bien être à la fin de l’année pour voir les vrais progrès. (quad même je n’ai pas envie de vieillir trop vite !)
      Bonne journée Fanfan. Sans trop de vent chez toi j’espère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.