N’a qu’un œil.


Je sais, le samedi n’est pas « mon jour de lait ». En ce moment je n’ai plus de jour.

Tout cela pour dire qu’hier je suis allée au lait. J’arrive à la salle de traite. Le papa se retourne et me fait signe de ne plus avancer et même de me cacher. Du coup, je pars voir les veaux. Un vient de naître. Il est encore tout flageolant sur ses pattes pourtant il ne veut pas se coucher, l’instinct de survie donne une drôle de force.

Après avoir parlé un peu avec eux (vous savez bien que je suis un peu bizarre) et grattouillé une croupe, je repars à la salle de traite où tout est normal et tranquille.

Je dis bonsoir.

Je remarque la vache qui vient de vêler. Je pose la question et oui c’est la mère de celui que je viens de voir  avec les autres.

Pendant leur travail et malgré le bruit important on discute comme d’habitude.

J’apprends le pourquoi de cet accueil pas habituel du  tout : la vache qui vient de vêler n’a pas encore l’habitude d’entrer dans la salle de traite, c’était une génisse donc c’est son premier veau et elle n’a qu’un œil. Ça, c’est une façon de parler. Elle a ses deux yeux mais ne voit qu’avec un et il fallait la guider pour cette première fois. Donc, il ne fallait pas de bruit et pas de personne étrangère au groupe des trois.

Cat m’a expliqué que, malgré la surveillance des veaux lorsqu’ils sont en pâture, cela peut arriver : le veau est piqué par un insecte au coin de l’œil et si on ne le remarque pas rapidement, un voile blanc peut se former dessus, suivi de sang et l’œil est perdu. 

21 réflexions au sujet de « N’a qu’un œil. »

  1. Bonsoir pimprenelle, ah mais la vie des fermiers n’est tout rose et violette… j’aime suivre une émission à la télé, américaine, le docteur Pol, vétérinaire, il consulte petite et grosse bête, et dans les fermes il a bien son boulot pour x raison… !! Alors médaille du mérite aux deux, fermier et véto… bonne soirée la miss, bises4

    • Le papa me dit souvent : mais quelle idée de faire ce métier. Ce à quoi je réponds vous l’avez aimé et lui (son fils) l’aime aussi. Cat on ne lui a pas trop demandé : elle aide après son travail !
      C’est un métier de tous les instants.
      Bises4 Jill

  2. C’est beau un bébé veau qui vient de naître. Une fois dans un pré nous avons assisté à une naissance. Le fermier a été surpris quand nous sommes allés le prévenir. La mise bat était prévu un mois plus tard. Mais le veau à bien profité les jours qui ont suivis.

    J’ignorais ce problème des yeux. Cela lui a quand même permis de faire son petit.

    Merci pour ta chronique à la ferme j’aime beaucoup.

    Bisous et bonne soirée d’EvaJoe

    • Merci. J’en fais moins car j’ai l’impression d’avoir inondé pendant un moment avec les naissances.
      C’est vrai qu’il y a beaucoup à dire si on veut.
      Tu vois, le petit veau dont tu parles est un petit prématuré comme … moi !
      Dis voir, tu n’avais pas un feuilleton en route avant les vacances ?
      Bisous EvaJoe

  3. Eh bien merci de nous l’apprendre, Pimprenelle !

    Quel plaisir c’était lorsque j’étais enfant d’aller chercher le lait à la ferme. Aujourd’hui sur l’emplacement de l’étable il y a un parking entouré de petits mmeubles !

  4. J’adore lorsque tu nous contes tes aventures à la ferme cela me ramène à mon enfance dont je garde un très beau souvenir.
    Je te souhaite une excellente semaine.
    Bisous.
    Domi.

  5. …quel doux souvenir pour moi que ce rappel au lait de la ferme.
    Je souhaite longue vie à ce veau et… félicitations à la maman (bien courageuse avec cet handicap).
    bises du jour de Mireille du sablon

  6. C’est mignon un veau qui vient de naître. On en voit sur le bord des routes chez nous ;il y a de » faux éleveurs » qui n’ont des vaches que pour toucher la prime européenne .Les vaches se débrouillent toutes seules pour vêler et pour le reste. Ils ne recueillent même pas leur lait .mais comme elles sont très maigres,elles ne doivent pas en avoir beaucoup les pauvres
    C’est honteux .
    Bonne journée; Bise

  7. La salle de traite, c’est tout un apprentissage. Il faut que les vaches soient en confiance. Mes parents avaient autrefois un troupeau de chèvres. A cette époque, la traite se faisait manuellement, et je me souviens de certaines chèvres à l’esprit retors qui n’auraient pas hésité à donné un coup de pied et renverser le seau.Mais on les connaissait, on se méfiait !
    Amitiés
    Alain

    • Ah les chèvres … autre caractère ! Bien plus frondeuses que les vaches.
      Oui à l’époque la traite se faisait à la main, les fesses sur le petit tabouret à trois pattes. Que ce soit vaches ou chèvres, ceux qui s’en occupent les connaissent bien et ont un vrai lien avec.
      Amitiés Alain

  8. Coucou Dame Pimprenelle !!! Sourire
    J’aime bien quand tu nous racontes « la Vie à la Ferme », cela me rappelle de doux souvenirs… Sourire Rêveur
    Oh pas cool de se faire piquer à l’oeil m’enfin !!! Soupir
    Douce journée Dame Pimprenelle !!! Immense Sourire
    Mille tendres Bisoudoux Chaleureux
    ***Tincky***

  9. Il y a toujours quelque chose à raconter sur la vie de la ferme… et bien sur, à part « ceux qui ne peuvent pas connaitre », nous, qui avons eu notre jeunesse dans un monde encore rural, avons tous quelques images souvenirs restées bien marquées dans notre mémoire
    Heureusement que ce genre d’handicap n’empêche ni humains, ni animaux, de transmettre la vie…
    Passe un bon week end Pimprenelle

    • Si tu savais tout ce que je ne raconte pas ! 😉
      J’aime ça, faire remonter des souvenirs.
      Tiens, je l’ai dit à mon amie conteuse : il faut que je ressorte les cataplasmes de notre temps. Je fais la comparaison entre les soins pour le gros rhume de notre époque et les leurs. Si tu voyais les yeux qu’ils font ! Et dire que le dernier de chez nous ne veut rien avaler pour se soigner !
      Bonne journée Passion.

      • Oh oui! oui, raconte les cataplasmes…. à la farine de moutarde qui te brûlaient la poitrine et faisaient pleurer les yeux!!!
        d’autres de ma grand-mère étaient avec une purée d’herbes (orties) qui étaient sensés enlever les courbatures … et que sais-je encore!
        et puis les ventouses!!! ah ! les bons souvenirs!!! rire énorme!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.