Mais oui !

Oui, il y a une dizaine de jours, pendant une marche de fin d’après-midi, on a vraiment eu l’impression d’en voir arriver un grand groupe !

Je parle des hirondelles bien sûr.

Mais depuis, plus rien, elles devaient rester tranquillement dans les granges de la Ferme du Château.

On ne s’imagine pas … mais c’est qu’il y a du travail à leur retour : des nids à consolider, à réaménager et aussi d’autres à construire. Pensez donc, une demeure qui reste sans habitants s’abîme, donc, il n’y a plus qu’à relever ses plumes et hop, au boulot. Seulement lorsqu’elles s’échinent, on ne voit pas les grands vols, on ne les entend pas discuter sur les fils, normal, elle n’ont pas le temps !

Et puis,lundi 1er mai, dans l’après-midi,  elles se sont vraiment annoncées. Elles étaient là, sur les fils à pépier à qui mieux mieux et surtout à voler en nombre, je n’ai pas dit grand, en tournoyant, en montant et descendant. Ce qui m’a fait dire : elles attendent la pluie. Et la pluie est arrivée dans la nuit. Une petite pluie, mais quand même. Depuis, il y en a eu d’autres plus importantes.

Alors oui … elles sont bien là. Peut-être ne répondent-elles pas encore toutes : présentes ! 

18 réflexions au sujet de « Mais oui ! »

  1. Ah les hirondelles ! Ben chez moi encore rien en vue… Eh oui un boulot de reconstruire ou rénover… le temps est réservé à la chose… après place au vol et la capture d’insectes pour nourrir la petite famille, merci pimprenelle, bises4

  2. dans mon petit village il y avait des hirondelles 😉 j’adorai les voir aller et venir le long du toit de la grande maison voisine, hélas tu ne vois pas ça ici !

    bonne fin de semaine

    bises

    • Dans les villes, je pense que leur vie serait intenable. J’imagine les hirondelles des fenêtres faire leur nid; elles seraient vite chassées. Déjà qu’elles ont de plus en plus de mal à trouver les endroits pour construire à la campagne, qu’elles soient de fenêtres ou autre. Comme je suis un peu utopiste, je me dis que les constructions nouvelles seront un peu plus appropriées, mais les gens les habitant ne seront peut-être pas plus tolérants. Il faut reconnaître que « ça laisse des traces »!
      Bonne après-midi Eglantine

    • Sûr que le temps y est pour quelque chose. Mais elles ont quand même cette grande envie de retour au pays.
      Ici, ciel gris avec du vent et pas chaud du tout, 8° pour aller chanter c’est pas chaud.
      Bonne journée Fanfan.

  3. Ici aussi… les pluies augmentent les sorties des insectes et donc, leur nourriture… elles chassent en dansant au dessus de l’étang; très joli à voir.
    Pas de nids chez moi, elles logent chez la voisine, pourtant ici, il y a beaucoup de place, mais ça ne doit pas être à leur goût.
    Aujourd’hui c’est presque l’été!
    Bisous

  4. Le printemps est donc tout à fait là, même si le soleil se cache encore trop souvent. 🙂
    Bisous et douce soirée Pimprenelle.

  5. Coucou Dame Pimprenelle !!! Sourire
    Tu vois… il fallait juste un peu plus de patience !!! Clin d’oeil
    Je suis heureuse de découvrir que la joie et le bonheur printaniers sont de retour par chez Toi !!! Profite !!! Et « ménage-toi » malgré ces mois « jardiniers » qui s’enchainent joyeusement mais qui fatiguent un peu quand même !!! Clin d’oeil/Sourire
    Je te souhaite un doux mardi ainsi qu’une excellente semaine Dame Pimprenelle !!! Immense Sourire
    Mille très tendres Bisoudoux Chaleureux
    ***Tincky***

    • Bien sûr que ce la fatigue, bien sûr que cela casse un peu le corps mais c’est un plaisir. Oui, je pense que les jardiniers doivent être un peu maso.
      Et toi, comment vas-tu ?
      Plein de bisous petite Tincky
      Nous venons d’avoir de l’orage, heureusement pas trop fort. Les canons tonnaient pour éloigner. Maintenant le soleil est revenu. Mon époux va se sentir plus au frais !

  6. Dans le village, il y en a de moins en moins. C’est triste et inquiétant. Par contre, j’ai constaté qu’à Narbonne il yen avait beaucoup.
    Ce que j’aime les écouter. Un été sans cet oiseau, ce n’est pas l’été
    Bise amicale

    • C’est déjà bien si tu en vois en ville. Hirondelles des fenêtres je pense.
      Tu sais, avant elles venaient discuter le matin à 5h juste devant une fenêtre de notre chambre et maintenant elles ne viennent plus. Pourquoi, mystère.
      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.