Un sourire, un bonjour.

 

 

On en parle souvent, mais le fait-on ?

Je vis dans un petit village (environ 110 habitants). Tout le monde se connait ou presque car sont venus s’ajouter des jeunes. Hum … pas tellement, je crois quatre couples, plus un qui est là depuis quelques années mais l’homme ne doit pas savoir dire bonjour.

Amusant, plusieurs jeunes natifs du village sont revenus y vivre, mais plus chez papa/maman.

Tout cela pour vous dire que lorsque nous nous rencontrons dans la rue il y a au moins un bonjour souvent accompagné d’une bise. En principe, on prend le temps de demander des nouvelles. Cela dégénère par un brin de causette en plein milieu de la chaussée ! C’est quand même normal non, le village est à nous ! Je ne vous explique pas lorsque cela se fait en voiture, oui, oui, cela arrive aussi !

Les enfants ont eux aussi l’habitude de dire bonjour. Sauf que, souvent, arrive l’âge où on a plus envie de le faire alors on fait comme si on ne vous voyait pas. Seulement cela dure peu de temps.

Mon petit-fils aîné ne marchait pas encore qu’il racontait plein de choses aux gens qu’il croisait. Mon fils m’avait rapporté qu’une caissière qui ne faisait pas attention à lui s’est fait « rappeler à l’ordre ». Cela devait valoir son pesant de cacahuètes.

Il avait remarqué qu’ici on se dit bonjour. Cela lui semblait tellement naturel qu’un jour il a fait la réflexion qu’en ville les gens ne sont pas polis ! A l’époque, il était en maternelle.

En ville, la nôtre est petite, si je ne regarde pas où je mets les pieds par obligation, sinon c’est trop souvent le plat-ventre, je fais un sourire ou je dis bonjour, c’est plus souvent les deux,  et j’ai facilement un retour.

Comme c’est agréable ! Cela me met toujours de bonne humeur.

En plus, lorsque ce partage se fait dans les couloirs de l’hôpital … comme ça fait du bien.

 

 

18 réflexions au sujet de « Un sourire, un bonjour. »

  1. Bonsoir pimprenelle…. Village et ville deux mondes différents… ma ville compte tout de même 10.000 habitants et plus de 20.000 dans son entité… Il y a encore du bonjour bonsoir et un mot sur le temps… Quant à l’hôpital qui déracine le patient, oh oui !!! Bonne nuit la miss, bises4

  2. Coucou

    Tu as raison c’est agréable un Bonjour, un sourire et cela s’offre de bons cœurs. Hélas certains en sont avares.
    Comme je dis souvent cela doit leur écorcher la bouche.
    J’espère que tu n’es pas à l’hôpital, tes petits points de suspension m’ont alerté.

    Bisous

    EvaJoe

  3. oh que oui ! voilà une billet plein d’humeur douce et d’humour ! Imagine un jour ma stupeur lorsque d’une personne a qui j’avais envoyé un mail m’a reproché de mettre selon mon habitude « avec le sourire ». Elle m’a fait comprendre que cela pouvait gêné le destinataire ! lui ayant explique que cette formule remplaçait un bonjour, au revoir amitié, ou cordialement rien à faire !
    c’est triste quelqu’un qui ne veut pas le sourire.

    avec le sourire

  4. Les gens dans les immeubles ne se disent plus bonjour en ville c’est dommage heureusement au village tout comme chez toi on le fait et c’est vrai que ma foi ça fait chaud au coeur. Bisoussssss

  5. Ce sont ces attentions qui comptent le plus et qui ne coûtent rien. 🙂
    Merci pour ce beau partage, Pimprenelle.
    Je continue à dire bonjour, mais je souris moins. Chez nous, une femme doit marcher les yeux baissés et surtout ne pas sourire… sous peine d’être traitée de salope par des cons.
    Bisous et douce journée.

    • Je te plains sincèrement de vivre dans cette atmosphère. Il faudrait quand même arriver à faire comprendre à certains que ce n’est pas notre mode de vie.
      Fais une douce soirée Quichottine.
      Bisous

  6. Florence – Testé pour vous
    Bonjour…Comme tu as raison de dire qu’en ville on ne se salue pas, on se côtoie sans se voir et c’est bien dommage. Près de chez moi, il y a des champs et c’est par là que je vais me promener avec mes chiens. J’y rencontre des personnes qui se promènent et automatiquement, on se regarde puis on se dit bonjour…on ne se connait pas mais ça n’empêche. Parfois, quelques uns ne répondent pas…pas grave, ils ne m’empêchent pas de continuer à être polie, aimable et causante 😉
    Je te souhaite une très très bonne journée…et attention, il paraît que des cloches se promènent un peu partout aujourd’hui (ou hier) 😉

    • Ben oui, elles sont passées au-dessus du jardin hier. Je n’en revenais pas. Pourtant mon petit-fils trouvait cela normal. Un vrai bonheur de le voir courir dans tous les sens. Mais le grand frère taquin, bien sûr, s’en est mêlé et là c’était des cris.
      Allez continue à être comme tu es, « c’est trop bien ».
      Au fait, elles sont passées chez toi ?

  7. C’est le bon côté de la vie dans un petit village. chez nous c’est pareil ( l’hiver nous ne sommes que 35 ) .
    NOUS sommes près d’une toute petite ville de 7000 habitants et c’est un peu pareil . Les gens se parlent facilement .

  8. Bonjour Pimprenelle

    Je délaisse un peu le jardin ce matin car il fait trop frais
    Chez nous, on rencontre deux cas: ceux de notre hameau, un peu excentré du centre(une petite centaine de voisins, plus ou moins civilisés….)et le village très étendu (1500 habitants)avec plusieurs hameaux comme le notre, mais moins peuplé. autour de chez nous, tout le monde se salue, souvent d’un signe de la main, et là aussi, suivant les affinités, il arrive qu’on tape la causette, la voiture arrêtée sur la chaussée (je te dis pas la gueule de certains pressés!!!) Avec d’autres on discute, souvent au printemps quand les gens ressortent dehors, de nos jardins ou de nos animaux… Une vie de village quoi!!!
    Et puis quand tu arrives au centre, c’est comme si les habitants étaient de la capitale(rire) pas plus de bonjour que de sourires à part les connaissances….Quant à notre « ville » (à peine 6000 âmes,)c’est l’indifférence totale
    Mais comme tu commence à me connaître, Passion déride souvent ces pauvres malheureux qui ont la mâchoire coincée…
    Allez moi, je t’embrasse bien fort sur les deux joues avec un sourire « grand comme ça »

    • J’aime beaucoup le « plus ou moins civilisés ». Nous n’en avons qu’un et je trouve cela tellement bête.
      Avoue que c’est triste de ne même pas se faire un sourire. J’espère que certains ne me trouvent pas trop pimbêche, en ville, ici, ils savent, car j’ai souvent les yeux au sol ce qui ne m’empêche pas de faire des vols planés, mais j’essaye de limiter !
      Je voudrais bien te voir apostropher les gens pour les dérider … ceux à la mâchoire coincée.
      Avec mon plus eau sourire !
      Bonne soirée Passion

  9. Coucou Dame Pimprenelle !!! Sourire
    Ah le « simple » Bonjour & le « gratuit » Sourire !!! En ville ils ont disparus… chacun « concentré » sur lui-même oubliant l’essentiel, la base… Soupir
    Je me souviens de la première fois où j’ai emmené mon Mari dans notre Fief Familial Cévenol… Il était heureux de pouvoir dire Bonjour à tout va et d’avoir, à coup sûr, un bonjour en retour !!!Immense Sourire
    Tu te doutes bien que j’ai le Sourire Facile… Clin d’oeil
    Sauf, à l’hosto, j’ai tellement « donné » que je préfère maintenant « être dans ma bulle », protégée de toutes ondes… Donc aucun regard, aucun sourire… Enfin, sauf qu’en il y en a qui « insiste » gentiment, je sors de « mon autarcie » car je ne peux faire autrement et j’offre mon plus beau sourire « en continuant la conversation » !!! Clin d’oeil/Sourire
    Mille tendres Bisoudoux
    ***Tincky***

    • Heureusement que cela existe encore. Et tu vois, en plus de l’aimer ton mari, tu lui as fait un énorme plaisir en lui faisant découvrir que le bonjour et le sourire pouvaient s’échanger … comme ça … sans raison.
      Oui, je te vois très bien comme ça.
      Gros bisous Tincky et bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.