Archive | 30 juillet 2016

Pourquoi, comment le blog.

 

ma-pimprenelle-qui-n-est-pas-blanche.1JPG

 

Un jour de septembre, il y a quelques années, la plus jeune des conteuses qui ne contait déjà plus m’a demandé timidement d’aller voir le blog qu’elle avait ouvert et de lui dire ce que j’en pensais.

J’ai aimé ses colères et ses rires écrits, son ironie mordante. Elle était vraiment elle.

Au bout d’un certain temps, j’ai vu des commentaires d’Eglantine (Mère-Grand). Un jour j’ai eu envie de voir ce que cette dernière écrivait et là,  a commencé l’engrenage.

Chez Eglantine j’ai fait connaissance avec Adamante qui m’a “séduite”.

A l’époque, vous pensez bien que je n’avais pas de blog et pas envie d’en avoir un.

Mais, car il y a toujours un mais (sauf dans mes contes), un jour, Adamante a fait parler son chat Amon Râ et Mademoiselle Nini, ma chatte,  a eu très envie de lui répondre. Ce qu’elle a fait. Lui chat des villes et elle chatte des champs. Adamante très gentiment a publié sur son blog.

Et voilà comment a commencé cette aventure qui dure encore, car je ne voulais pas l’encombrer avec mes écrits à publier. 

Adamante m’ai aidée à créer mon blog.

Moi, totalement ignare, et elle qui ne comprenait pas pourquoi j’étais si longue à lui dire : c’est bon je l’ai et c’est fait ! Il a fallu que je lui explique que nous sommes en bout de ligne internet et que c’est lent, très lent. Et même que c’était encore plus lent avant.

Ah mes aminautes, si vous nous aviez entendues toutes les deux ! Je lui tire mon chapeau. Cela a duré plusieurs heures mais pas une seule fois elle ne s’est énervée. Je me demande si je ne l’étais pas plus qu’elle !

Tout cela s’est passé par le biais du téléphone.

Et Le Blog de Pimprenelle est né  “Entre Brume et Soleil”.

J’étais encore, à ce moment là, plus souvent dans la brume que dans le soleil. Vous m’avez aidée ainsi que tous les autres composants de ma vie à retrouver plus souvent le soleil.

Je n’ai jamais beaucoup publié, il y aurait beaucoup trop à sacrifier pour moi, mais j’aime ces relations.

Je suis partie de chez Over-Blog simplement parce que je lisais des échanges entre blogueurs et administration qui ne m’ont pas plu du tout. Je n’ai pas vraiment cherché à savoir, j’ai déménagé.

Je suis arrivée sur Eklablog mais comme je n’y connaissais toujours pas grand-chose en blog, j’ai beaucoup ramé. L’un dans l’autre j’y arrivais.

J’avais même créé un autre blog pour l’association. Cela s’est gâté lorsque une amie conteuse qui travaillait avec moi sur les articles a voulu ouvrir son blog. Là, le bug a été trop gros pour moi, j’ai laissé, non, nous avons laissé tomber.

Bizarrement, il y a eu Domi, que tout le monde connait, qui m’a proposé APLN. Vous pensez bien que, lorsque j’ai vu : pour les nuls … j’ai poussé la porte et j’ai été prise en charge par GiBee (un amour de patience et de gentillesse).

Je suis peut-être toujours aussi nulle, la preuve, je me suis tellement battue avec les premières photos des petits veaux, que c’est Florence qui, s’impatientant de les voir, m’a indiqué comment faire pour la lumière, pour réduire les pixels, etc…. Oui mais voilà, avec vous je continue à apprendre et cela me plait bien.  

Mon gros problème est que j’aime vous lire et laisser un commentaire. Comme je suis lente, la journée passée, je me dis que je n’ai pas encore publié.  

Pourtant souvent j’écris mais cela reste en brouillon, comme celui-ci. Je sais, ce n’est pas comme cela qu’il faut faire, mais … ça, c’est moi.

Et vous voyez, en ce moment, je les reprends mes brouillons,sinon, il y en aura de trop lorsque je commencerai les “petits avatars”.