Nouvelles des petits veaux, suite

A la ferme

Un peu/beaucoup de retard dans les nouvelles des petits veaux ce qui fait que vous allez voir des photos d’il y a … un grand moment.

Les naissances sont terminées, pour le moment, chez les laitières.

Deux petits ont eu la diarrhée. Cela arrive et peut être grave si ce n’est pas soigné à temps. Mais ne vous inquiétez pas, dans cette ferme, ils sont bichonnés.

Et voilà, ils sont tous en bonne santé, toujours prêts à faire le pitre et à jouer. A croire qu’ils aiment se rendre intéressants devant l’appareil photo.

 

Un petit normand qui se donne beaucoup de mal pour téter, enfin c’est ce que l’on peut penser, et qui, finalement va abandonner. Il faudra reprendre le vieux biberon d’où le lait coule tout seul !

SANYO DIGITAL CAMERA

 

 Quand on a été gourmand et qu’il n’y a plus rien dans le seau, on vient sucer l’oreille du voisin qui, lui, prend son temps !

SANYO DIGITAL CAMERA

 

Mais quand il n’y a plus rien dans les seaux on trouve toujours une petite goutte de lait au coin du museau du voisin !

SANYO DIGITAL CAMERA

 

Il arrive que l’on veuille voir de plus près mon appareil photos et qu’on passe la tête sans savoir la retirer tout de suite !

SANYO DIGITAL CAMERA

 

J’ai perdu des photos … au secours !

J’avais fait des photos d’une famille de « Blondes d’Aquitaine » et je ne les trouve plus. Pourtant, je sais que je les avais rendues plus lumineuses, mais bon, elles reviendront peut-être un jour.

Le soir où j’ai fait ces photos, le lait était tiré et nous étions rentrées pour les œufs quand le papa est arrivé en disant : il y a eu une naissance, je n’ai pas eu le temps de vous prévenir, tout a été très vite.

Toutes les deux, nous avons foncé en haut de la ferme (il faut traverser la cour et une partie des bâtiments). Cat, cherchait.

Premier enclos, non, papa a bien dit au deuxième.

Deuxième enclos : pas de petit veau  né du moment.

Au troisième, un veau tout seul, dormant dans le foin. Mais que peut-il donc bien faire là ? Pourquoi les hommes l’ont-ils séparé des autres ?

Quatrième enclos, toujours pas de petit nouveau né.

Nous repartons dans l’autre sens et revenons vers le petit esseulé. Il est blotti dans un gros tas de foin et nous remarquons que les femelles du deuxième enclos ont toutes les trois la tête tournée vers lui. Là nous comprenons mais nous restons ébahies. Le petit est passé sous les barrières alors qu’il est encore tout nouveau né. Incroyable ! Le papa arrive et atteste que c’est bien celui là, mais lui aussi reste perplexe.

Et pendant tout ce temps, les vaches de la famille Aquitaine attendaient, toujours dans la même position.

Le père et la fille sont entrés dans l’enclos, et  à deux, par précautions,  ils l’ont relevé. Il n’était pas mal en point, il allait bien,  il n’avait tout simplement pas envie de quitter le nid qu’il s’était fait. Ils  l’ont dirigé vers la barrière qu’il a fallu ouvrir à l’envers et la mère lui a mis un coup de museau puis il y a eu les grands coups de langue !

 

 

23 réflexions au sujet de « Nouvelles des petits veaux, suite »

  1. Coucou pimprenelle à la ferme, tu sais façon Martine à la montagne, Martine à la mer, Martine a la grippe…. :mrgreen: 😉 Bon à Noël on zigouille plutôt la dinde, l’oie, le canard et le chapon ouf pour eux… Ah je pourrais pas m’en séparer… dur dur que la bétaillère pour l’abattoir !! Merci à toi, bonne fin 2014 de la part de jill, bises8 na !

    • Si tu me vois plutôt gentillette façon Martine, d’accord, c’était les bouquin de ma petite sœur.
      Comme toi je ne pourrais pas, mais eux ils baignent dans ce circuit depuis toujours et même si, parfois, il y a un petit pincement au cœur, ils savent que c’est comme ça.
      Mais non, la bétaillère ne sert pas que pour partir à l’abattoir. Maintenant, elle sert à déplacer et à le emmener au printemps en pâture et à l’automne à l’étable. Il n’y a pas si longtemps oui, tu aurais eu raison.
      Noël arrive à grands pas. Qu’il soit aussi doux que possible pour toi et les tiens.
      Bises … combien … 8 tu dis ? d’accord tu les vaux bien !

  2. Comme cela doit être mignon de voir ces petits veaux, pour l’instant ne pensons pas à notre assiette.

    Te voilà notre reporter en chef à la ferme..Merci d’être venu nous donner des nouvelles des petits veaux…

    A bientôt pour d’autres aventures.

    Merci d’être fidèle à mon blog et gros bisous d’EvaJoe

    • Comme nous mangeons très peu de veau à la maison, je n’y pense même pas lorsque je suis près d’eux.
      J’avais un peu l’intention de faire le reporter chaque semaine car c’était le moment où il y avait beaucoup à dire, mais comme j’ai délaissé énormément le blog, tout au moins le mien … c’est en pointillé que je le fais.
      Bisous EvaJoe

    • Oui, un peu jeune pour commencer. Après il faut surveiller de près, surtout lorsqu’il se retrouvera en pâture.
      Mais c’est un plaisir de faire remonter tous ces souvenirs si ce sont de bons souvenirs pour toi.
      Bisous

  3. Tout s’est donc bien terminé… c’est super !
    J’aime beaucoup ta façon de raconter.

    J’espère que tu vas retrouver les photos perdues.
    Gros bisous et douce journée Pimprenelle.

    • Pour le moment, je fouille même dans la poubelle, mais rien. Si tu savais combien cela me met la tête à l’envers ce genre de chose. Mais que veux-tu il faudra bien que je passe à autre chose.
      Bisous

  4. Coucou Dame Pimprenelle !!! Sourire
    Hummm qu’il est bon de profiter de ces doux gros bébés au travers de tes chouettes photos commentées !!! Sourire Ravi
    Que veux-tu, il y a certains jours où l’on a besoin de se changer un peu « les idées noires », ben, SUPER, y a Pimprenelle & les nouvelles des p’tits veaux !!! Immense Sourire
    Merci pour « cette douce aération du cerveau »!!! Clin d’oeil
    Je t’oublie pas… Faut que je te réponde… mais il y a certains évènements intempestifs qui t’emportent bien malgré toi vers des contrées moins joyeuses… et moi, quand ch’uis pô au TOP, ben je me « replie » m’enfin !!! Soupir/Sourire
    Je te souhaite une très douce journée Dame Pimprenelle !!! Le Bonjour à Mr Pimprenelle !!! Sourire/Clin d’oeil
    Mille très tendres Bisoudoux Chaleureux
    ***Tincky***

    • Arrive ce qui doit arriver quand on en a besoin.
      Je suis heureuse d’avoir contribué à changer ces vilaines idées noires bien compréhensibles, même si c’est seulement pour un moment. La vie est ainsi faite mais c’est si dur, même lorsqu’on est à côté.
      Gros bisous Tincky

  5. Florence – Testé pour vous
    Bonjour…ah j’adore, j’adore…tes photos que j’ai vues en grand en cliquant dessus…comme ils ont grandi ? Ca passe vite hein ? C’est génial de les voir ainsi…et tu écris des légendes avec les photos qui sont très drôles..La vie du veau..j’adore
    Puis l’histoire de celui qui vient de naître et veut être déjà indépendant..J’adore j’adore…merci merci pour ce partage, tu m’as fait super plaisir..Je souris bêtement devant mon pc, encore toute ravie des photos et histoire de veaux..à très bientôt pour la suite hein…et les photos que tu as perdues sont peut-être rangées dans le dossier logiciel dont tu t’es servie pour les éclaircir…un jour, oui, j’espère que tu les retrouveras

  6. Je suis bien contente de t’avoir fait plaisir.
    Je ne savais pas que les photos pouvaient e retrouver dans ce coin. J’irai voir sitôt un grand moment à leur consacrer car je ais que je vais encore galérer !
    Oui, il y aura une suite, juste peut-être pour expliquer combien de temps ils prennent du lait. Tu seras peut-être étonnée.
    Que ta journée soit bonne.
    Ici la pluie.
    Bisous

  7. Ils sont mignons lorsqu’ils sont jeunes mais ils apprennent vite à se débrouiller . En ce moment il y a de cabris, des agneaux et des veaux partout ; chez nous ils vivent en liberté , à la dure et l’hiver il arrive que certains veaux meurent .

    • En principe, pour les bœufs « blancs » la grosse humidité est plus dangereuse que le froid. Mais là, je crois que tu parles de veaux, agneaux et cabris. N’importe comment, ils peuvent toujours attraper un coup de froid.

  8. Ha! j’arrive bien tard dans l’étable…. mais c’est Noël n’est-ce pas?
    Dis donc, ça passe vite le temps sans qu’on se rede compte … les voilà bien grandit…
    et ce petit dernier??? qui choisit déjà son indépendance?! pauvre petit… tu devrais profiter de ta maman pendant que tu le peux…
    Bisous Pimprenelle

    • Oui, le temps passe si vite pour nous aussi. Eux grandissent et nous … nou nous tassons (enfin moi c’est sûr).
      Ne t’en fais pas, il profite « aussi » de sa maman. Mais que veux-tu, il y a toujours les plus … je vais voir si c’est mieux à côté.
      Bisous Passion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.