Par la fenêtre

 Je sais, ce n’est plus Noël, mais nous sommes encore dans la période des fêtes, alors … pourquoi pas un souvenir.

 SANYO DIGITAL CAMERA

 

 La petite, toute petite fille était à la fenêtre.

Pour qu’elle puisse regarder, sa maman la hissait sur une chaise.

Si la fenêtre était ouverte elle se retrouvait attachée avec une sangle. Ouf, quatre étages, c’est haut et si elle, n’avait pas peur du vide, sa maman, elle, tremblait.

C’était son poste d’observation, son bonheur, son occupation favorite. Elle a grandi, un peu.  Son plaisir d’observation était toujours là.

C’était une fin d’après-midi de décembre, lorsque le jour devient, comme on dit, entre chien et loup.

D’un seul coup, elle l’a vu. Il était là.

Elle a appelé : Papa, Maman, vite, vite !

Ses parents sont arrivés rapidement. Pensez une pièce à traverser pour des grandes jambes de papa et maman, cela se fait en quelques pas.

Il a pourtant fallu que maman pose le couteau à éplucher les légumes et là, la petite a trouvé que maman prenait du temps.

– Je l’ai vu, je l’ai vu.

Elle était tout excitée. Elle riait, elle criait. Sa maman disait : chut, pas si fort, les voisins. Mais elle s’en moquait pas mal des voisins.

– Mais qu’as-tu vu ?

– Le Père Noël !

– Le Père Noël ? Impossible on ne peut pas le voir. Il n’y a personne. Regarde, la rue est vide.

– Mais non, là sur le toit.

– Quel toit.

– Le toit de la Tour Pointue.

– Mais que racontes-tu, il n’est pas là.

 – Si, si je le vois, là. 

Elle pointait son doigt dans la direction du toit d’en face. 

Elle en pleurait. Pourquoi ses parents ne voulaient-ils pas la croire ?

Si, il était là, derrière la cheminée double. Elle avait des yeux tout neufs, des yeux de petite fille et elle savait bien qu’elle le voyait. Un bout de sa hotte, le bas de  son manteau et une botte dépassaient encore.

Ses parents ont dit : Ah oui, peut-être que tu as raison. Peut-être qu’il vient voir si tu es sage.

Elle a beaucoup vieilli la petite fille mais elle est sûre qu’elle l’a vu.

D’ailleurs elle aime raconter à ses petits enfants son extraordinaire rencontre avec le Père Noël. Eux la croient, ils ont les yeux qui brillent comme les petites étoiles qui scintillent dans le sapin de Noël.

24 réflexions au sujet de « Par la fenêtre »

  1. Combien de fois, moi aussi, je restais postée à la fenêtre quand j’étais petite… et j’en ai vu des choses…oh! oui!!! des tas de choses qui ne sont apparues que pour moi… mais jamais le père noël 🙁
    Faut dire qu’il y a eu bien des noëls où il s’est sans doute perdu dans la forêt et n’a pas pu trouver le chemin de la maison…………………..!
    Voilà une belle histoire qu’on pourrait rajouter au défi…. mais c’est vrai que nous continuerons un beau partage de mots tant que le temps nous permettra de nous faire des visites
    Encore à traîner le matin pour 3 petits jours ensuite je serai en pause ….
    Bisous Pimprenelle et encore merci de t’être dévouée…

    • Nous n’avons pas eu la même enfance, ça c’est sûr. J’étais en ville, tu étais dans les bois. Pas beaucoup d’argent d’un côté comme de l’autre, je pense, mais, le Père Noël est toujours “descendu” chez nous. (toujours, non, il a quand même fallu attendre la fin de la guerre). Noël 45, un grand souvenir pour moi. (tiens, tu vois, tu me fais remonter des souvenirs)
      En ce moment, c’est le matin que j’aimerais dormir !
      Allez, je crois que je pourrai te souhaiter un bon début d’année ! Et j’espère que tu resteras vraiment en pause.
      Tu rigoles, je ne me suis pas dévouée du tout, tu m’as juste un peu poussée et c’est très bien. Si je n’avais pas eu envie, tout serai resté dans l’ordinateur, comme souvent.
      Demain et après, je serai en pause (comme souvent !). Du bonheur en perspective.
      Gros bisous.

  2. Bonjour Pimprenelle…
    Et bien nous sommes deux à l’avoir vu !!
    J’étais dans mon petit lit..et j’ai vu le bas de son manteau rouge et blanc.. ses bottes cirées noires qui s’enfilaient dans la cheminée de la chambre après avoir déposés mon petit vélo ..
    Que l’année qui vient soit belle et… bonne !

    • J’ai une amie de conte qui l’a même suivi pour la première distribution. D’accord, elle a un peu triché, mais … tout le monde y croit.
      Oh, le vélo ! Il faudrait que je fasse un petit article. C’est un souvenir pas croyable mais il est vrai.
      Que l’année soit douce, chaleureuse et avec une santé au mieux.
      Bonne fin d’après-midi M’amzelle Jeanne.

  3. Florence – Testé pour vous
    Bonjour…Moi, je suis sure qu’elle l’a vu…de ses yeux vu ! Ma fille est restée persuadée pendant des années que le père Noël lui avait chatouillé les pieds un soir de Noël…elle en a parlé, longtemps longtemps..et à chaque fois, elle souriait…je ne lui ai jamais dit “non”…je l’ai laissé croire et lorsqu’elle n’a plus cru au père Noël, elle m’a dit “qui m’a chatouillé les pieds alors ? C’est papa et toi ?”..je lui ai dit “non, je te jure que ça n’est pas nous..peut-être que…” et j’ai laissé ma phrase en suspens…elle m’a sourie et n’a pas insisté…il faudrait que je lui en reparle, je n’avais pas repensé à ça depuis très longtemps. Maintenant, elle a 32 ans..je verrai ce qu’elle me répondra..peut-être que…
    Je te souhaite une très belle soirée, merci pour cette magique histoire..à très bientôt

    • Mais c’est merveilleux ce que ta fille avait ressenti. J’espère de tout cœur, que, comme moi, elle veut y croire encore. Et transmettre son histoire, même à des “grands” qui vont sourire, c’est extra.
      Je te souhaite de faire une année dans la douceur.
      Bonne fin d’après-midi.

  4. J’aime beaucoup ton histoire, elle me touche plus que je ne saurais dire. Peut-être que moi aussi…
    Belle et heureuse année, Pimprenelle !
    Bisous
    Alain

    • Merci Gibee.
      Que la tienne soit pleine de travail (oups, je vais peut-être sortir, certains en ont de trop) de bonne santé et, comme dit la grand-mère de ma belle fille, pleine de sous. Occasionnellement, je peux aussi te souhaiter du bonheur, et des bonheurs.
      Bisous

  5. Florence – Testé pour vous
    Bonjour…comment vas tu ? Ma petite fille (Lina) de bientôt 6 ans a dit à sa maman (ma fille Stéphie) “dis maman, il faut arrêter de me faire croire que c’est le père noël qui amène les jouets. Ca fait longtemps que j’ai vu que les cadeaux venaient des magasins. Tu crois que si le père noël faisait les jouets il mettrait tous les chiffres que la caissière elle bipe ?” (elle parlait du code barre)…ma fille lui a expliqué qu’en fait c’était les parents qui achetaient les jouets…et ma petite fille a dit “Ah quand même, enfin tu me dis la vérité. Le père Noël n’existe pas..je le savais ça, je le savais..Merci de ne plus me mentir hein !”..puis elle est partie jouer dans sa chambre…pas plus traumatisée que ça…ma fille l’écoutait jouer et elle a entendu Lina dire “au moins c’est sur que la petite souris existe. Les sous qu’elle m’amène ne sont pas emballés, pas de chiffre, rien”…c’est trop trop mignon…suite au prochain passage de la petite souris je pense…
    J’en souris encore lorsque je pense à tout ça…je suis sure que ma petite fille a compris que le père Noël n’existait pas en jouant à la caissière. Elle a eu une caisse enregistreuse avec un truc pour scanner les objets…et ça fait bip bip…en jouant, elle a du penser aux cadeaux, puis aux paquets, puis de fil en aiguille…c’est trop mignon non ?
    Allez, je file, je te souhaite une très bonne journée et encore une très bonne année…à très bientôt

    • Salut Florence.
      J’ai éclaté de rire en te lisant. C’est extra une petite comme ça ! Je viens de te lire à mon époux qui est arrivé en m’entendant rire. Et c’est vrai ce qu’il me dit. Avec tout ce qu’ils voient, tout ce qu’ils entendent, c’est merveilleux qu’ils y croient jusqu’à cet âge là.
      Une petite nièce de 7 ans a perdu une dent à la maison. Pour la souris, elle a mis un petit morceau de biscotte et un peu d’eau. C’est fatigant de transporter une pièce pour une souris.
      Au noël communal, lorsque le Père Noël est arrivé, un petit a dit : c’est pas le vrai. Sa maman a dit que si et lui a dit que ce n’était pas possible étant donné qu’il avait vu le vrai à carrefour et que ce n’était pas le même.
      Je les adore ces mômes. Ils savent faire le tri du mensonge mais ils gardent aussi tellement de merveilleux en eux.
      Je fais comme toi, je file !!! Et demain, pas là non plus.
      Bonne fin d’après-midi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.