la poésie du jeudi

 

 

  ma pimprenelle qui n'est pas blanche.1JPG 

 

 

Etais-je devenu un robot

le matin

les enfants

petit déjeuner

 école

jardinage

ménage

lavage

popotte

 école

les enfants

déjeuner

école

repassage

couture

tricot

popote 

école

les enfants

goûter

devoirs

douche

dîner

lecture

courrier

j’ai dit stop

je suis devenue conteuse

maintenant je deviens blogueuse

être robot

soit

mais point trop n’en faut

 

 

C’était un thème proposé par Enriquetta mais je n’avais pas osé publier.

 

6 réflexions au sujet de « la poésie du jeudi »

  1. Ah quand la bergère épouse son prince, qu’il lui fait des enfants, la vie monte dans un traint rain quotidien qu’il faut assumer plusieurs années avant que les oiseaux quittent le nid et à leur
    tour… etc, etc !!  Voui notre temps est à nous maintenant et poussez pas bobonne hein les p’tits-enfants, elle fait conteuse, juste conteuse…. Je souris !   Bises4

    • Conteuse, blogueuse, lectrice, même pour eux ! Et ils aiment !

      Ah ça c’est sûr, le temps n’est plus le même, à tous points de vue. Mais j’avoue avoir aimé ma vie. Et j’assume !

      J’ai souvent dit que si j’avais continué à « travailler » le côté pécunier aurait été beaucoup plus large, mais, la vie ce n’est pas que cela et nous avons privilégié le côté familial. Etre
      ensemble, à deux, à trois ou à quatre comme cela était le cas pendant les tournées du Nord et pendant les congés de monsieur cela n’avait pas de prix.

      Juste conteuse! Tu parles !

      Bises4 Jill

  2. C’est bien de t’en être sorti. Tu dois aussi te sentir mieux.

    Malheureusement être robot c’est encore trop de femmes qui y sont condamnées, même si des progrès sont apparus, il y a encore beaucoup à faire. Surtout dans les esprits de la gente masculine.

  3. Tu as bien fait de le publier ! ça c’est une belle déclaration de femme assumée !… Bravo et félicitation… (et je ne suis pas féministe…) Bisous

Les commentaires sont fermés.