l’épouvantil du domaine

linkL-EPOUVANTAIL-DU-DOMAINE

link                                           
Un grand merci à m’Annette qui m’a si gentiment proposé son dessin

 

 

Ne peut-il rien bouger

Pour brinqueballer

Au moins un zest de vie

Peut-être le vent

Soufflant

Au travers de son coeur

Invite-t-il

Les merles

A venir se goberger

Pour qu’ensuite viennent

Pousser

D’autres cerisiers

Pourvu que les enfants

Soient toujours là pour le protéger

12 réflexions au sujet de « l’épouvantil du domaine »

  1. Bonsoir,

    Je reviens de chez Anne Le Sonneur avec le lien si poétique qui mène à vous. L’épouvantail d’Annette était aussi un écho à mon « Monologue à l’épouvantail ». La tristesse de mon texte et quelques
    sollicitations à quelques fidèles m’ont valu de beaux poèmes que j’ai pu lire avec une amie lors d’une soirée en plein air. Je vous invite, si vous l’acceptez à les rejoindre, en déposant votre
    beau poème en commentaire avec les coordonnées de votre site. Vous serez je crois surprise, de la variété des propos. Beaucoup d’émotions dans cet échange qui est devenu partage de poésie. A
    bientôt. Suzâme

     

  2. Je ris en lisant le dernier commentaire et ta réponse.

    Ainsi donc, tu es rouillée ?

    Ton poème ne l’est pas. Merci pour ce partage. J’ai beaucoup aimé suivre les pas de l’épouvantail de blog en blog.

    Bises et bonne journée, Pimprenelle.

  3. Bonjour pimprenelle… Il te ressemble lis-je…  Moi aussi j’aime à voir les épouvantails aux champs, quoi que le
    canon le remplace même le cerf-volant au bout d’une perche par chez moi…. Les enfants des campagnes devraient en faire un concours l’été tiens….  Bon dim à toi, amitiés de jill

  4. Dans mon Hainaut gris depuis le lever du jour et s’il arrive à percer de foutu soleil, un vrai miracle !!!  Aurions-nous mis dans les champs des épouvantails à soleil…   hum je me pose la question !!!  Bizzzzzzz

  5. merveilleux épouvantails qui se promènent sur les blogs, je reste tout sourire devant ces bonhommes construits à l’infini de bouts de rien !! merci Pimprenelle je suis leur voyage depuis chez
    Anne Lesonneur et j’ai enfin vu ce qu’était une rose Pimprenelle c’est joli et délicat !! bizzzoux bon début de semaine
    !!

  6. Je ne sais si c’est mon âme d’enfant qui résonne, mais j’adore les épouvantails. J’aimerais en faire un avec mes petits enfants. J’ai même vu en Suisse un village où chaque année, il y a un
    concours d’épouvantails ! Merci Pimprenelle. joëlle

Les commentaires sont fermés.